Emilie Renaud : C’est avant tout le geste qui compte et chaque petit don contribuera à faire augmenter la cagnotte

Elle est en train de préparer un projet qui ferait peur à certains mais Emilie Renaud veut tenter quelque chose qui paraît impossible pour certaines personnes. Déterminée à réaliser un bout de son rêve après les championnats du Monde au Kenya, la jeune athlète aimerait bien vivre le rêve Américain mais tout cela a bien évidemment un coût, un prix qu’elle ne peut assumer seule et c’est pour cela qu’Emilie Renaud a décidé d’ouvrir un cagnotte sur internet (Lien en bas de l’interview). Spécialiste du demi-fond, cette jeune Clermontoise est très prometteuse et mettre en vie son projet serait la plus belle des choses. Nous l’avions interviewé lors de sa compétition au Kenya mais cette fois-ci elle nous parle de son beau projet. Entretien.

 

« Je suis partie en vacances avec ma famille le lendemain de notre retour ce qui m’a permis d’éviter le petit coup de blues. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Emilie ! Comment vas-tu ? Pour commencer, peux-tu te présenter s’il te plaît ? 

E.R : Bonjour, je vais bien. Je m’appelle Emilie Renaud, j’ai 17 ans (cadette 2 et je passe junior 1), je suis licenciée au Clermont Athlétisme Auvergne et je suis spécialiste du demi-fond.

Notre dernière interview était en rapport avec les championnats du Monde cadets à Nairobi, comment s’est passé le retour en France ?

Mon retour en France s’est très bien passé, je suis partie en vacances avec ma famille le lendemain de notre retour ce qui m’a permis d’éviter le petit coup de blues d’après championnat… J’en ai profité pour faire trois semaines de coupures avec la course à pied mais j’ai quand même essayé de continuer une activité physique (rando sur une portion du GR20 entre autres).

Quelles étaient les sensations lors de ta reprise ?

J’ai repris mi-août, j’étais vraiment impatiente ! Ces quelques semaines de coupures m’avaient vraiment fait du bien et je me sentais prête à remettre les trainings. J’ai repris tranquillement avec des footings et du fractionné puis un stage de ligue à la fin du mois d’août qui m’a permis de retrouver quelques coéquipiers de l’équipe de France.

 

« On ne peut pas vraiment se plaindre en athlétisme car il y a des sports où la situation est bien pire. »

Entrons dans le vif du sujet, tu cherches actuellement un financement, expliques nous un peu ton projet ?

En effet je recherche un financement pour des projets sportifs qui vont débuter dès février 2018. Je vais partir en stage trois semaines au Kenya et tout ça n’est pas gratuit… Je devrai recevoir des aides du pôle espoirs et probablement de la Fédération car je viens de rentrer sur les listes haut niveau mais le coût du stage reste malgré tout élevé. D’autre part, je suis actuellement en train de rechercher une université américaine ou j’étudierai pendant quatre ans à partir d’août 2018. Tout ceci est possible grâce à la bourse que je vais recevoir de l’université où j’aurai signé mais les démarches d’inscription sont faites par une agence qui doit être rémunérée. C’est pourquoi j’ai lancé cette campagne de financement participatif afin de m’aider à réaliser ce double projet.

As-tu déjà eu quelques contacts ?

Beaucoup de personnes ont déjà fait un don et je leur en remercie ! La cagnotte a bien avancé puisque j’ai déjà atteint 87% de la somme au bout d’une semaine mais j’espère arriver à 100% dans le temps imparti, sans quoi je ne pourrai recevoir la somme perçue.

C’est dans ces moments-là qu’on voit que tous les sports ne sont pas très développés ?

Il est vrai que tous les sports ne sont pas mis sur le même plan (je pense notamment au football ou des jeunes de notre âge touchent déjà des primes par matchs gagnés) mais on ne peut pas vraiment se plaindre en athlétisme car il y a des sports où la situation est bien pire.

 

« C’est avant tout le geste qui compte et chaque petit don contribuera à faire augmenter la cagnotte. »

Qu’aimerais-tu dire aux personnes qui seraient susceptibles d’accepter ?

Si certaines personnes seraient intéressées pour faire un geste, j’en serai bien évidemment très reconnaissante ! Comme je l’ai dit, c’est avant tout le geste qui compte et chaque petit don contribuera à faire augmenter la cagnotte et atteindre plus rapidement les 100%.

Pour finir, que pourrions-nous te souhaiter de mieux pour la suite ?

Dans l’idéal, que tous mes projets puissent arriver à terme sans passer par des soucis physiques car c’est avant tout une grosse crainte pour moi. Cela remettrait tout en cause. Et puis bien évidemment j’espère réaliser une saison aussi enrichissante que la précédente !

 

Kentin

Lien de la cagnotte : https://www.sponsorise.me/fr/emilie-renaud

Photo : Fédération Internationale d’Athlétisme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s