Etienne Joumard : Je pense que le problème n’est pas seulement dans le championnat de la Pro B

La situation devient de plus en plus compliquée pour les joueurs Français que ce soit en Pro A, Pro B ou dans les autres divisions inférieures de France. A 22 ans, le jeune Etienne Joumard ne pensait sûrement pas se retrouver au chômage aussi jeune mais sa destinée en a décidé autrement puisqu’il se retrouve désormais sans club après un passage à Poitiers et à Angers en N1 la saison dernière. Une année qui n’a pas été bénéfique pour le Poitevin qui s’était consacré au basketball il y a quelques années, des efforts non récompensés pour l’instant mais Etienne Joumard positive et espère bien rebondir le plus vite possible. A la recherche d’un club, nous sommes partis à sa rencontre. Entretien.

 

« Plus je passais les saisons plus je voyais les copains galérer. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Etienne ! Pour commencer, peux-tu te présenter s’il te plaît ? 

E.J : Salut. Je m’appelle Etienne Joumard, je viens tout juste d’avoir 22 ans, j’étais l’année dernière joueur d’Angers Basket en N1 et cette année je suis sans club.

Ex-joueur du Poitiers Basket 86, te voilà désormais au chômage, comment vis-tu ce passage à vide ?

Le chômage n’est pas une situation facile mais j’essaie de positiver un maximum les choses.

Pensais-tu y aller un jour ?

Non mais plus je passais les saisons plus je voyais les copains galérer, tu te dis que ça peut arriver à tout le monde.

 

« Je pense que le problème n’est pas seulement dans le championnat de la Pro B. » 

Beaucoup d’équipes prennent des étrangers, sens-tu que les équipes Françaises de Pro B font de moins en moins confiances aux joueurs locaux ?

Je pense que le problème n’est pas seulement dans le championnat de la Pro B. Maintenant oui aujourd’hui c’est plus compliqué j’ai l’impression.

Que retiens-tu de ton passage au PB86 ?

Je retiens beaucoup de choses positives, c’est mon centre de formation et ceux qui m’ont lancé petit à petit dans le bain professionnel. J’aurai aimé signé mon premier contrat pro là-bas malheureusement ça a été autrement. Je leur souhaite tout le meilleur.

Tu as effectué un stage avec des joueurs au chômage, finalement c’est bien mais on veut vite en partir ?

Le stage était superbement organisé. Maintenant oui si j’avais pu être avec une équipe bien évidemment que je n’aurai pas voulu y aller.

 

« C’était vraiment une bonne expérience. »

Comment l’as-tu abordé ? Avec un sentiment d’appréhension ou de découverte ?

Les deux. Maintenant les joueurs étaient superbes et l’ambiance aussi donc c’était vraiment une bonne expérience.

C’est dans ce moment là qu’on se rend compte de l’importance de l’après carrière ?

Je m’en suis toujours rendu compte, plus jeune je voulais être pro à 200 % et il est vrai qu’après le bac j’avais un peu laissé tomber mais en soit je savais que je reprendrais quelque chose avant la fin de ma carrière.

A part trouver un club, que pourrions-nous te souhaiter de mieux pour la suite ?

Que je sois heureux et que ceux que j’aime aussi.

 

Kentin

Photo : Nadia Gabsi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s