Baptiste Gourguechon : J’avais une revanche à prendre et elle a été prise

Il a pu rayer une ligne de plus dans sa liste de rêves car Baptiste Gourguechon a réalisé un rêve très important pour lui puisqu’il est devenu champion de France juniors de Keirin, un titre qui représente une deuxième marche montée durant la saison après son podium sur une course UCI juniors. En tout cas, son succès sur le vélodrome de Hyères restera le plus gros résultat de cette saison et représentera une revanche prise par notre Dunkerquois qui va intégrer l’effectif DN3 de l’équipe Dunkerque Littoral Cyclisme, une nouvelle équipe où il espère bien évidemment briller afin de réaliser un seconde rêve, devenir professionnel. Ce qui est sûr c’est qu’avant ça notre pistard va prendre un peu de repos avant de se concentrer sur la saison 2018. Entretien.

 

« Devenir champion de France était un de mes rêves mais j’en ai encore beaucoup et des plus grands. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Baptiste, comment vas-tu ? Pour commencer, peux-tu te présenter s’il te plaît ? 

B.G : Bonjour, je vais bien merci. Je m’appelle Baptiste Gourguechon, j’ai 18 ans, je fais du vélo depuis l’âge de 4 ans et je suis en terminale STMG mercatique.

Champion de France 2017 juniors de Keirin, que représente ce titre pour toi ? 

Il représente une consécration, un aboutissement programmé depuis le début d’année avec mon entraîneur Frédéric Limousin, il représente également un rêve devenu réalité, devenir champion de France était un de mes rêves mais j’en ai encore beaucoup et des plus grands, j’espère réaliser les prochains. Il représente également la fin du sprint pour moi au niveau de la piste je me redirige comme avant sur les épreuves d’endurance sur piste mais avec du coffre en plus mais le sprint restera mon atout sur route.

Forcément un maillot tricolore est important pour un cycliste, ce sont des années d’efforts qui sont récompensés ? 

Oui énormément important. Des années d’efforts, je pratique la piste depuis la catégorie cadette en première année donc c’est du temps, j’ai concrétisé sur mon épreuve favorite donc c’est le top pour moi.

Baptiste Gourguechon

« J’avais une revanche à prendre et elle a été prise. »

On se demande toujours ce qu’il se passe dans la tête du cycliste qui vient de remporter la course, à quoi as-tu pensé ? 

J’ai tout de suite pensé à mon grand père qui est malheureusement décédé et à qui je dédie mes plus grandes performances, j’ai également pensé au travail fait avant tout ça. J’avais une revanche à prendre et elle a été prise, je voulais remettre les choses dans le bonne ordre.

Est-ce que ta saison sur route est aussi brillante que sur piste selon toi ? 

J’y accorde beaucoup plus d’importance en tout cas, pas aussi brillante car je l’ai mise de côté fin juin pour les championnats d’Europe et de France piste. En tout cas c’était une belle saison surtout la première partie avec un podium sur une course UCI (tour des Portes du Pays d’Othe)

Si tu avais quelques petites choses à modifier, quel serait le plus grand changement ? 

Je ne changerais rien car tout ce que je décide et fais est réfléchi.

Baptiste Gourguechon 1

« Nous aurons de très bons coureurs dans l’effectif. »

En 2018, tu vas rejoindre ton ex-club, le Dunkerque Littoral Cyclisme en DN3, c’est un cap important pour toi ou tu n’y pas portes pas attention ?  

J’y porte beaucoup d’attention, nous aurons de très bons coureurs dans l’effectif à nous de mettre toute les capacités de chacun en un seul collectif et là on gagnera beaucoup de courses.

Comment vas-tu la préparer ? 

Je vais commencer par couper cinq à six semaines, revenir sur le vélo tranquillement fin novembre pour attaquer la préparation correctement. A partir de mi-décembre il y aura les stages également donc je me fais pas de soucis pour ça, je n’en sais pas plus. Je laisse faire mon entraîneur pour qui j’ai une confiance très forte donc pas de soucis je serai prêt pour le premier objectif

Pour finir, que pourrions-nous te souhaiter de mieux pour la suite ? 

Gagner le plus de courses possibles et qui sait devenir un jour cycliste professionnel dans les années à venir.

 

Kentin

Photos : Facebook de Baptiste Gourguechon (1) ; Sylvie Rattalino (Photo de couverture & 2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s