Adèle Dreano-Trecant : C’est un nouveau départ pour l’équipe

Il est vrai que la saison précédente avait été difficile après une relégation presque imméritée en termes de jeu mais les Angevines ne vont pas s’arrêter là et comptent bien remonter le club au plus haut-niveau Français. Jeune pousse de cette belle équipe, Adèle Dreano-Trecant est optimiste et déterminée pour refaire « vivre » son club qui risque de perdre gros après cette descente. Après un petit remaniement de l’effectif, les joueuses sont désormais concentrées sur un seul et unique objectif, la montée. Comme vous l’aurez compris, ce but est le plus important et pourrait jouer sur l’avenir du club. Alors que la saison débute, la Bretonne ne se met pas de pression afin de commencer cette nouvelle année dans la plus grande sérénité. Entretien

 

« C’est un nouveau départ pour l’équipe. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Adèle ! Comment vas-tu ? Pour commencer, peux-tu te présenter s’il te plaît ?

A.D-T : Bonjour, très bien merci. Je m’appelle Adèle Dreano-Trecant, j’ai 17 ans et je viens de Bretagne. J’évolue à l’UFAB49 en LFB 2, je fais partie de ce club depuis maintenant quatre ans et je suis passée précédemment par l’Avenir de Rennes et par CS Queven.

Tu es une jeune joueuse professionnelle de l’UFAB 49, débuter sa carrière lors d’une relégation, est-ce si facile ? 

Cette relégation en LFB 2 me permet de débuter ma carrière dans un niveau qui m’est à ce jour plus accessible, qui me permettra d’apprendre et de progresser en ayant un temps de jeu plus conséquent qu’en LFB à partir du moment où je me donne les moyens d’en gagner en jouant intensivement que ce soit à l’entrainement ou en match.

Quand on est reléguée il y a forcément des conséquences après, comment est l’équipe avant ce début de saison ? 

C’est un nouveau départ pour l’équipe, une nouvelle saison avec de nouvelles joueuses et une bonne cohésion entre nous toutes et le staff. On ne regarde pas le passé. On approche vers le début de la saison sans pression, avec détermination et positivité tout en gardant dans un coin de la tête notre objectif final, remonter en LFB.

 

« C’est le club de ma sœur donc mon envie de gagner est décuplée. »

Lorsqu’on est jeune, quelles émotions nous submergent quand on voit son équipe descendre d’un grade ? 

Il y a forcément de la déception car en connaissant les joueuses pros de l’année précédente, je sais que chacune d’elles ont mis du coeur pour essayer de maintenir le club en LFB. Il y a aussi de l’appréhension par rapport au centre de formation qui attire forcément moins de joueuses en ayant une LFB 2 au lieu d’une LFB. De plus, si notre équipe ne remonte pas, le club perdra son statut de « centre de formation » et c’est absolument tout ce qu’ils ne souhaitent pas. Après, il faut rebondir, c’est une nouvelle saison avec de nouveaux objectifs et de nouvelles possibilités.

Maintenant c’est du passé, quels sont tes objectifs personnels pour la saison 2017-2018 ? 

Gagner du temps de jeu au fur et à mesure des matchs et des entraînements ainsi que progresser vers le plus haut-niveau.

Il y aura un nouveau derby cette saison et ce sera face à Rezé, lorsque tu regardes les équipes du championnat, que te dis-tu ?

C’est très intéressant de jouer un derby, c’est toujours le match de tous les combats avec de nombreux supporters dans la salle. Ce sont souvent de beaux matchs. De plus, c’est le club de ma sœur donc mon envie de gagner est décuplée. Les équipes de LFB 2 sont très denses et de qualités avec de bonnes joueuses. Elles ont toutes des styles de jeu différents, très riches et c’est ce qui est intéressant. Ce sera une adaptation chaque week-end.

 

« On peut les faire déjouer justement grâce à cette fougue. »

Le collectif sera assez jeune et fougueux, pour toi est-ce un avantage ou est-ce que cela peut faire défaut à l’UFAB49 ?

Quand nous allons jouer contre des équipes qui ont un jeu plus posé, on peut les faire déjouer justement grâce à cette fougue. De plus, nous avons des intérieures mobiles qui aiment courir et nous permettent d’avoir un jeu complet avec une grande palette de style de jeu. L’équilibre de l’équipe est amené avec des joueuses expérimentées qui ont pour certaines déjà jouées en LFB. Ces joueuses cadres amènent leurs connaissances de jeu et nous entraînent vers le plus haut niveau en nous conseillant.

Comment vas-tu aborder ce championnat ? 

Avec envie, détermination et motivation en me faisant plaisir tout en gagnant ma place dans une équipe où je me sens bien.

Pour finir, que pourrions-nous te souhaiter de mieux pour la suite ? 

Des victoires, des bons moments, de la réussite autant dans le basket que scolairement tout en progressant et sans blessures.

 

Kentin

Photo : Envoyée par Adèle Dreano-Trecant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s