Hélène Fercocq : Vivre une telle expérience est de l’ordre de l’extraordinaire

Elles étaient championnes d’Europe U19 jusqu’à la 86è minute mais l’avenir en a décidé autrement puisque les Françaises ont encaissé deux terribles buts dans les cinq dernières minutes, un fait très frustrant et rageant pour notre jeune footballeuse talentueuse, Hélène Fercocq. Actuellement au Stade de Reims, celle qui ressasse énormément le passé espère profiter de cette expérience et la mettre en oeuvre sur les terrains de D2 afin de faire monter son équipe au plus haut niveau féminin, une ambition qu’Hélène Fercocq compte bien accomplir. Ambitieuse et déterminée, la joueuse du Stade de Reims va désormais essayer de passer à autre chose afin de se concentrer uniquement sur le championnat. Entretien.

 

« Se prendre deux buts en cinq minutes c’est très frustrant. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Hélène, comment vas-tu ? Pour commencer, peux-tu te présenter s’il te plaît ? 

H.F : Bonjour, ça va bien. Je m’appelle Hélène Fercocq, je viens d’avoir 19 ans. Je joue actuellement au Stade de Reims, en D2. Avant de rejoindre le SDR je suis passée par le pôle France de l’INF Clairefontaine et l’INSEP.

Finaliste de l’EURO U19 féminin en Irlande du Nord, forcément quand on repense au scénario de la finale on se dit que c’est cruel, qu’est-ce qu’il vous a manqué pour faire tomber l’Espagne ? 

Arriver en finale d’un EURO est déjà un beau parcours mais cette fin est rageante. Nous gagnons jusqu’à la 86e minute. Il nous a manqué de la rigueur, de la concentration mais surtout de l’expérience. Se prendre deux buts en cinq minutes c’est très frustrant.

Les Espagnoles ont pu prendre leur revanche par rapport à l’an dernier, quels ont été tes premiers mots après cette terrible défaite ? 

Les espagnoles restaient sur quatre défaites consécutives en finale de l’EURO U19. Elles avaient donc à cœur de rompre avec cette succession de finales sans victoires. Les premiers mots ont été dans un premier temps de relever la tête et d’être fières de notre parcours. Ensuite, il fallait se remettre au travail avec comme objectif la coupe du Monde U20 qui aura lieu en France en août 2018.

Hélène Fercocq 1

« Vivre une telle expérience est de l’ordre de l’extraordinaire. »

Il faudra retenir les bonnes performances et la médaille d’argent, quel bilan tires-tu de cette expérience ? 

Personnellement, vivre une telle expérience est de l’ordre de l’extraordinaire. C’est une chance unique. L’équipe vivait bien, le parcours était presque parfait. Malgré tout, j’ai beaucoup appris, que ce soit sur le plan footballistique ou sur le plan humain.

Forcément quand on vit une telle compétition on en ressort avec de la maturité en plus, est-ce la cas ?

J’en ressors grandie. On acquière et engrange beaucoup d’expériences et de maturité. Il faudra mettre tout cela à profit pour l’avenir.

Beaucoup de gens se sont plaints du parcours de l’équipe A et tous sont satisfaits de vous avoir vu faire de telles performances, est-ce que cet Euro U19 servait aussi à montrer à certains supporters que l’équipe de France avait bel un avenir ?

L’Equipe de France possède de grandes joueuses chez les A, il y a également des jeunes qui émergent. L’avenir nous dira si ces jeunes apporteront à l’équipe de France.

 

« Je ressasse beaucoup le passé. »

Maintenant il va falloir se concentrer sur le championnat qui va bientôt débuter, quels vont être les objectifs ? 

Le championnat débute demain, contre la Roche sur Yon. À titre personnel, mes objectifs sont la constante de mes performances durant l’ensemble des matchs. À titre collectif, l’objectif sera le haut de tableau, plus précisément les trois premières places. Le niveau de D2 se ressert, il faudra être performantes mais surtout régulières. Une montée en D1 m’attire beaucoup !

Est-il facile de passer à autre chose aussi rapidement ? 

La finale est terminée depuis trois semaines. Les choses ne sont pour autant pas terminées dans ma tête. Je ressasse beaucoup le passé.

Pour finir, que pourrions-nous te souhaiter de mieux pour la suite ? 

Vous pouvez me souhaiter trois choses : La Coupe du Monde en U20, la montée en D1 et l’obtention de mon BTS !

 

Kentin

Photos : Foot Fem Live (Photo de couverture) ; Sandrine Ringler (1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s