Le cyclisme en Bretagne, une véritable religion

Le cyclisme en Bretagne est une véritable religion et nous avons pu le constater lors des Quatre Jours CIC de Plouay, une compétition qui rassemble des milliers de personnes autour d’une seule passion, le cyclisme. Terre de champions, cette belle région a vu énormément de grandes stars sortir comme Warren Barguil ou encore Bernard Hinault, plus communément Le Blaireau. A quatorze ans, Eddy Le Huitouze a déjà remarqué le talent de sa belle région dans le monde du cyclisme « Une passion pour beaucoup et comme une tradition. Beaucoup de monde adorent ce sport. » Présente elle aussi sur le vélodrome de Manéhouarn, Loreleï Vachey partage l’avis d’Eddy Le Huitouze « La Bretagne aime le cycliste et le rend bien ! » Gaëlle Gillet, elle, nous parle du drapeau Breton présent presque partout sur tous événements de cyclisme mais aussi bien d’autres « On croise toujours un drapeau Breton sur le bord de la route. »

Jeunes cyclistes, ils représentent tous l’avenir de la Bretagne mais nous pouvions remercier leurs parents eux aussi fans de cyclisme qui leur ont fait découvrir cette sublime discipline. Pour Gaëlle Gillet, le cyclisme est une grande histoire de famille « Ce qui m’a donné envie de faire du cyclisme c’est d’abord mon grand-père et mon père qui en ont fait à leur âge et ça a éveillé ma curiosité. » Un avis partagé pour Eddy Le Huitouze et Loreleï Vachey qui ont découvert le cyclisme de la même façon.

Tous présents sur le vélodrome de Manéhouarn le vendredi soir avant de voir les courses sur route commencer le lendemain, certains se sont amusés comme Eddy Le Huitouze qui a réalisé une performance incroyable pour les spectateurs qui n’ont pas caché leur joie de voir ce jeune garçon briller, un facteur qui a poussé le Breton « Cela nous encourage surtout quand on est seul en tête. » Loreleï et Gaëlle ont, quant à elles, eu plus de mal à briller mais elles restent positives « J’ai plaisir à rouler lors des compétitions et plus particulièrement pendant les Quatre jours CIC de Plouay. »

Alors oui nous pouvons considérer le cyclisme comme une religion en Bretagne et les habitants vous le diront. Malgré tous les problèmes que rencontre le cyclisme, il reste une tradition et un sport magnifique.

Kentin

Photo : Roues libres et pignons fixes

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s