Cyril Barthe : J’étais super content de pouvoir intégrer cette équipe

Il est en train de réaliser une saison flamboyante. A vingt et un ans, Cyril Barthe a pu cette saison se consacrer pleinement au cyclisme après des années à l’école. Une pratique à temps plein qui a pu lui permettre de remporter quatre victoires et pas loin d’une vingtaine de top 10, une réussite non négligeable pour ce Français évoluant en Espagne dans la formation Fundacion-Euskadi. Après un tour du Portugal espoirs presque parfait avec son équipe, Cyril Barthe a vu l’équipe professionnelle Euskadi Basque Country-Murias lui proposer un contrat de stagiaire afin de participer à la plus grande course au Portugal, la Volta a Portugal, une découverte pour ce jeune cycliste qui réalisait pour la première fois une course de onze jours. Après ça, Cyril Barthe espère bien trouver une équipe professionnelle afin de réaliser son rêve de gosse. Entretien.

 

« Je suis parti en Espagne d’abord pour le côté pratique. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Cyril ! Comment vas-tu ? Pour commencer, peux-tu te présenter s’il te plaît ? 

C.B : Bonjour, je vais très bien. Je m’appelle Cyril Barthe, j’ai 21 ans, j’habite à Sauveterre de Béarn et je suis un coureur cycliste pour la « Fundaciun Euskadi ».

Tu réalises une superbe saison 2017 avec l’équipe Fundacion-Euskadi avec notamment quelques victoires sur le tour du Portugal espoirs, est-ce pour l’instant ta meilleure saison depuis tes débuts ? 

Oui cette saison est une année spéciale car j’ai terminé l’école l’année dernière avec un BTS à la clé. L’an dernier, je ne pouvais pas m’entraîner correctement étant donné que j’étais à l’école à plein temps. Donc cette année ça a été une année avec plus d’entraînements et j’ai pu concrétiser avec quatre victoires et pas loin de vingt top 10 pour le moment.

Tu viens d’Aquitaine, pourquoi s’être exilé en Espagne pour pratiquer le vélo ? 

Tout d’abord, ça a été le côté pratique. J’étudiais à Anglet, à trente minutes de l’Espagne, donc si je voulais une équipe « formatrice » ou DN les équipes les plus proches étaient en Espagne.

Finalement, est-ce plus facile de percer ailleurs qu’en France ? 

Ça je ne pense pas car il n’y a pas mal d’équipes professionnelles en France. Moi, je suis parti en Espagne d’abord pour le côté pratique et pour essayer de progresser avant de penser au passage professionnel.

Cyril Barthe 2

« J’étais super content de pouvoir intégrer cette équipe. »

Grâce à cette belle saison tu es devenu stagiaire dans l’équipe Euskadi Basque Country-Murias, quel sentiment as-tu ressenti en apprenant la nouvelle ? 

Quand j’ai appris la nouvelle, ça a été tout d’abord une surprise mais j’étais super content de pouvoir intégrer cette équipe pour la fin de saison et pouvoir courir dans le monde professionnel était un vrai plaisir.

A 21 ans, le temps devenait long à force d’attendre une proposition ? 

Je mettais donné trois ans après l’école pour essayer de sortir professionnel. C’est ma première année de vélo à temps plein donc je ne m’attendais pas être stagiaire aussi rapidement.

Comment as-tu abordé ce stage déterminant pour la suite de ta carrière ? 

J’ai abordé ce stage avec beaucoup d’envie. J’ai essayé de faire le maximum pour aider mes leaders. J’ai tout donné donc je ne peux pas avoir de regrets.

Cyril Barthe 1.jpg

« J’appréhendais beaucoup mais finalement tout c’est bien passé. »

Même si la saison se termine dans quelques mois, peux-tu nous faire un premier bilan ? 

C’est un bilan plutôt positif avec quatre victoires et pas moins de vingt top 10. L’objectif majeur a été accompli en étant stagiaire dans une équipe professionnelle.

Tu as participé au tour du Portugal, quelles expériences tires-tu de cette aventure professionnelle ? 

C’était la première fois que j’effectuais une course de onze jours donc j’appréhendais beaucoup mais finalement tout c’est bien passé et j’ai pu accomplir les consignes demandées par le DS. Sur quelques courses, j’ai pu me classer quinze et dix-huitième. Donc c’était positif pour le moral.

Pour finir, que pourrions-nous te souhaiter de mieux pour la suite ? 

De terminer la saison du mieux possible et pourquoi pas accrocher un contrat pour l’an prochain.

 

Kentin

Photos : Pedr Vidinha (1) ; Facebook de Cyril Barthe (Photo de couverture et 2)

Une réflexion sur “Cyril Barthe : J’étais super content de pouvoir intégrer cette équipe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s