Émilie Boulet : Je pense que c’est une expérience à taille humaine qu’il faut vivre

C’était son deuxième Tour de France dans la caravane publicitaire et pourtant Emilie Boulet ne se lasse pas de ce job d’été qu’elle trouve très enrichissant. Après avoir réalisé sa première grande boucle avec Tissot et sa deuxième avec McCain, la trentenaire en pleine recherche d’emploi est repartie de cette compétition avec les yeux brillants et avec l’envie de repartir pour un Tour mais elle ne gardera que les sourires dans ses souvenirs d’été. Alors que l’édition 2017 s’est finie il y a quelques jours, Emilie Boulet a repris son rythme de vie normal et a accepté de répondre à nos questions. Entretien.

 

« J’étais complètement étonnée les premiers jours. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Émilie, comment vas-tu ? Pour commencer, peux-tu te présenter s’il te plaît ?

E.B : Bonjour, ça va très bien. Je m’appelle Emilie Boulet et j’ai 32 ans, je suis chef de projet dans la communication et actuellement en recherche d’un emploi. J’habite à Besançon, et je suis hôtesse sur la caravane du Tour de France pour la marque McCain. C’est mon deuxième Tour de France et le premier je l’ai fait avec la marque Tissot.

Tu es hôtesse sur le Tour de France en étant dans la caravane de McCain, la question qu’on se pose est de savoir ce que tu ressens quand tu vois toutes ces personnes au bord de la route ?

Ce que je ressens est la joie et l’étonnement parce que quand on est de l’autre côté, avant j’allais voir la caravane, on avait une autre façon de voir et quand je suis sur la caravane, je trouve ça étonnant de voir les gens enjoués, heureux de nous voir passer, espérer attraper un cadeau, on voit de belles choses puisqu’on voit des parents, des enfants et des personnes âgées, parfois on a envie de descendre pour être à côté d’eux. C’est une joie, surtout dans les villages où le Tour de France ne passe pas souvent, on remarque comment les gens sont pour avoir un cadeau et c’est marrant. Il y a plein de monde, de la magie, on leur procure de la joie. Cela me met de bonne humeur. En tout cas, c’est très enrichissant.

Lorsque tu as postulé pour la première fois, t’attendais-tu à ça ?

Pas du tout, j’avais déjà une première impression du Tour de France puisque j’allais voir cette compétition quand j’étais plus jeune et là j’ai eu la chance d’y aller, j’étais complètement étonnée les premiers jours, c’était surréaliste, je ne m’attendais pas à autant de sourires et de joie. Je n’avais pas forcément d’attente, j’y allais en découverte et je ne suis pas du tout déçue.

Emilie Boulette 1

« On rencontre différents profils et c’est ce qui m’intéresse. »

On a lu un article sur une hôtesse du tour de France qui nous racontait les mésaventures de la caravane puisqu’elle se faisait insulter sur la route par des personnes etc. Que pourrais-tu nous dire de ça ?

Oui je l’ai lu. Cela nous arrive de voir des gens mécontents parce qu’ils n’ont pas eu de goodies mais on ne peut pas donner des cadeaux à tout le monde même si on le voudrait. Après ce n’est qu’un petit pourcentage, les gens n’insistent pas parce qu’on n’a pas donné un cadeau. Cela arrive mais il n’y en a pas beaucoup, en tout cas il ne faut pas le prendre personnellement.

Vous devez rester professionnels à ce moment-là mais qu’est-ce qu’on se dit ?

Cela fait parti du travail, je ne le prends pas personnellement, ça va très vite. On ne retient que leurs sourires et leur joie quand ils voient la caravane de loin.

Malgré ça quels sont les avantages de ce job d’été ?

Les avantages ? Je dirais la rencontre de différentes personnes. Etre dans une équipe avec différentes personnes, nous sommes six cent caravaniers, il y a des gens qui sont dans le milieu et d’autres qui ne le sont pas du tout et c’est génial. On rencontre différents profils et c’est ce qui m’intéresse. On se regroupe le matin et une ambiance festive s’installe. Il y a aussi la rencontre avec le public, on essaie d’interagir avec le public, on voit des paysages magnifiques, ce sont des coins où on ne passera jamais mais c’est un privilège de bosser pour le Tour de France. Je le conseille à tout le monde.

Emilie Boulette 2

« Je pense que c’est une expérience à taille humaine qu’il faut vivre. »

Tu as déjà connu une année en tant qu’hôtesse, quand le Tour est fini, n’y a-t-il pas une touche de nostalgie, de tristesse ?

Tout à fait, la première on m’avait dit “tu verras à la fin tu vas être triste” mais je n’y croyais pas trop alors qu’en fait oui. J’ai vécu beaucoup de moments riches, et une émotion encore plus forte quand il a fallu se séparer avec mon équipe.

Quand on fait ce job on s’ouvre à plusieurs cultures et différentes personnes, est-ce un facteur qui t’a intéressé dès le début et cela fait-il grandir plus vite ?

C’est exactement ça. C’est pourquoi je voulais travailler sur la caravane publicitaire. On a la chance de travailler en communauté, pratiquement 24 heures sur 24, et sur 3 semaines. Tous les caravaniers ou presque se connaissent, alors je me suis faite beaucoup d’amis. C’est une richesse rare sur le plan humain.

Qu’aimerais-tu dire aux personnes qui souhaitent faire ça ?

Je pense que c’est une expérience à taille humaine qu’il faut vivre. Ça reste un travail qui demande des efforts sur le plan physique et psychologique. Mais on reçoit beaucoup en retour, via les collègues, le public, les magnifiques paysages qu’on voit.

Pour finir, qu’aimerais-tu dire aux personnes qui envisagent de postuler l’an prochain ?

Je vais rentrer avec énormément de souvenirs, je le prends comme une expérience de vie. J’ai trouvé chez McCain une équipe très dynamique et c’est une agence qui a plusieurs caravanes, pouvoir le refaire est expérience de vie à faire partager à tout le monde. J’espère avoir l’occasion de le refaire. C’est un job d’été que je conseillerais à n’importe qui !

 

Kentin

Photos : Facebook d’Emilie Boulet et La Caravane du Tour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s