Arnaud Guedj : Cette étape de ma carrière va beaucoup m’aider

Une page de son histoire se tourne mais une belle commence grâce à la signature de son premier contrat professionnel dans une équipe de D1 Ukrainienne, le FC Zirka. Passé par un petit club aux alentours du Mans avant d’intégrer le FC Le Mans, Arnaud Guedj est ensuite passé dans une classe supérieure, l’OGC Nice. Une destination qui a pu lui faire apprendre énormément de choses sur lui et sur son jeu. Après trois années de galères comme nous le confie Arnaud Guedj, aujourd’hui il touche du bout des doigts son rêve de gosse. Un plongeon dans le monde professionnel et inconnu pour lui. En pleine préparation pour sa nouvelle saison, Arnaud Guedj va devoir s’habituer à sa nouvelle langue et surtout à son nouveau mode de vie. Entretien.

 

« Cette étape de ma carrière va beaucoup m’aider. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Arnaud ! Comment vas-tu ? Pour commencer, peux-tu te présenter s’il te plaît ?

A.G : Salut ! Très bien. Je m’appelle Arnaud Guedj, j’ai dix-neuf ans et très bientôt vingt ans (19 juillet). Je suis né au Mans en 1997, j’ai deux sœurs et trois frères, une maman Sénégalaise et un papa Français ! Je suis quelqu’un de très « famille », je m’entends bien avec tous les membres de ma famille et je trouve ça important ! Je suis une personne d’assez calme et posé ! J’ai joué toute mon enfance au FC Le Mans après avoir quitté les Cheminots (petit club au Mans). Après ma première sélection en U16 j’ai rejoint l’OGC Nice, j’y suis resté trois ans pour ensuite signer mon premier contrat pro au FC Zirka (D1 Ukrainienne).

Cette saison, tu as joué en National 2 à l’OGC Nice et te voila rendu en Ukraine, pourquoi avoir pris la décision de partir du club Niçois qui a réalisé une bonne saison ?

J’étais arrivé à la fin d’un cycle et d’une belle aventure avec l’OGC Nice… Ils ne voulaient pas me garder et j’avais aussi envie d’aller voir ailleurs. J’ai eu beaucoup de galères durant les trois années passées là-bas, mais je ne regrette rien, j’ai beaucoup appris dans ce club et c’est en parti grâce à ça qu’aujourd’hui j’ai eu la chance de signer mon premier contrat professionnel !

Beaucoup de joueurs Français partent dans d’autres pays comme la Bulgarie ou autres, quelles sont les raisons de ce choix ?

Simplement parce que j’ai eu une opportunité concrète et que c’était pour signer un contrat pro alors j’ai foncé ! Le championnat reste très intéressant et ça m’a plu !

On connait surtout la D1 Ukrainienne grâce au Shakhtar Donetsk mais ne te lances-tu pas un peu dans l’inconnu ?

Oui et aussi grâce au Dinamo Kiev ! L’inconnu un peu mais cette étape de ma carrière va beaucoup m’aider je pense ! Être « seul » dans un pays étranger, ne pas comprendre la langue et jouer quelques gros clubs va me forger un mental et m’aider pour la suite ! J’en suis convaincu.

 

« Je n’ai pas beaucoup joué la saison dernière mais j’étais content de vivre tout cela avec le groupe ! »

Si on revient à l’OGC Nice, l’équipe finit à la douzième place de votre groupe en National 2, que penses-tu de ta saison ?

Je pense que cette place n’est pas du tout méritée ! On avait un groupe de qualité avec des joueurs qui bossaient chaque jour à l’entraînement ! On aurait dû finir dans les sept premiers je pense ! Après c’est le football c’est comme ça. Pour ma part, je n’ai pas beaucoup joué la saison dernière mais j’étais content de vivre tout cela avec le groupe !

L’équipe professionnelle a réalisé une saison 2016-2017 sublime mais te sentais-tu concerné par leur projet ?

Oui chapeau à eux ! Je suis content car je jouais dans ce club mais sinon pas du tout car je n’ai pas joué avec eux.

Ton ancien club, Le Mans, qui monte en National 2 ne t’as pas recontacté ? Un retour aurait été envisageable ?

J’étais en contact avec eux mais rien de vraiment concret….

 

« On verra ce qui arrivera par la suite. »

Aujourd’hui tu es en Ukraine, comment vas-tu aborder cette saison dans un championnat presque inconnu pour toi ?

Je vais essayer de l’aborder de la meilleure des façons, c’est-à-dire simplement… Je vais tout donner, faire ce que je sais faire, essayer de prendre du plaisir et on verra ce qui arrivera par la suite.

Quels sont tes objectifs ?

J’ai beaucoup d’objectifs et d’ambitions mais je préfère les garder pour moi.

Pour finir, que pourrions-nous te souhaiter de mieux pour la suite ?

Pour la suite, vous pouvez me souhaiter d’avoir une santé sans faille, de jouer, de prendre du plaisir et de gagner des matchs.

 

Kentin

Photo : Site officiel OGC Nice

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s