Théo Ndicka Matam : Mon rêve est de jouer à Chelsea et de gagner la Ligue des Champions

Il représente l’avenir de l’Olympique Lyonnais. A dix-sept ans, Théo Ndicka Matam est déjà passé par de nombreux clubs avant d’avoir intégré l’un des plus grands centres de formation de France, celui de l’OL, il y a deux ans déjà. Un parcours qui fait envier beaucoup de jeunes joueurs puisque le natif de Dijon a aussi pu porter le maillot de l’équipe de France à l’occasion de quelques rassemblements. Des moments que n’oubliera pas le jeune footballeur qui a déjà acquis une grande maturité à son âge, une qualité permettant à Théo Ndicka de garder les pieds sur terre mais elle ne l’empêche pas de rêver et d’y croire. Alors qu’il va bientôt débuter sa dernière année avec l’Olympique Lyonnais, le rival des Stéphanois espère bien rempiler avec le club de Jean-Michel Aulas. A une semaine de la reprise, nous sommes partis à sa rencontre. Entretien.

 

« Je me suis dit que pendant deux ans il fallait que je progresse. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Théo ! Comment vas-tu ? Pour commencer, peux-tu te présenter s’il te plaît ?

T.N-M : Bonjour, ça va bien merci et toi ? Alors je me présente, je m’appelle Théo Ndicka Matam, j’ai dix-sept ans et je suis en U19 à l’Olympique Lyonnais.

Très bien. Jeune joueur du centre de formation de l’OL, raconte nous un peu tes débuts dans le football ?

J’ai commencée à l’âge de cinq ans dans un petit club dans l’Yonne qui s’appelle Avallon dans le 89. Ensuite, je suis parti à l’âge de dix ans au DFCO Dijon Football Côte d’Or où j’ai passé trois ans. Après, à l’âge de treize ans j’ai intégré le pôle espoirs de Dijon qui est une structure qui nous permet de grandir, de progresser et de signer dans un club professionnel. Cela a duré deux ans et je jouais à côté à l’ASPTT Dijon. Ensuite, en 2014, je me suis engagé trois ans avec l’Olympique Lyonnais et ça fait maintenant deux ans que je suis là-bas et je vais attaquer ma dernier année dans une semaine.

Comment et quand as-tu su que cette discipline pouvait te mener très haut ?

Comment je me suis retrouvé dans cette discipline ? C’est grâce à mes grand frères je pense parce que je prends exemple sur eux c’est donc eux qui m’ont emmené dans le foot. Cela s’est fait de manière naturelle. Après, j’ai pris conscience que ça devenait du sérieux et que ça pouvais m’emmener dans très haut quand j’ai intégré le pôle espoirs de Dijon car ils nous ont parlé de nos futures carrières que cela soit dans le foot ou ailleurs.

Tu as d’abord évolué aux alentours de Dijon avant de prendre la direction de Lyon, qu’est-ce que tu t’es dit à ce moment ?

Quand j’ai appris que j’allais partir à Lyon, tout d’abord j’ai remercié toutes les personnes qui m’ont permis d’aller là-bas après je me suis dit que pendant deux ans il fallait que je progresse davantage pour être prêt parce que je sais que tout le monde étaient bons. Après, profiter un maximum de mes amis et de ma famille parce que je sais que j’allais les voir de moins en moins mais j’étais préparé mais je me suis souvent dit qu’il fallait que je les surprenne.

Théo Ndicka 1

« Elle a une grande place au sein du vestiaire. »

Quand on sait que l’OL possède l’un des meilleurs centres de formation en France, change-t-on intérieurement au niveau exigence etc. ?

Complètement ! Je ne dirais pas que ça change ta vie mais au niveau de l’exigence sur le terrain et en dehors cela change beaucoup, on te demande des objectifs élevés, de prendre soin de ton corps dans la récupération, l’alimentation, avoir une bonne image de toi car tu représentes le club avant tout. Donc oui les exigences sont nettement plus élevées.

Depuis, tu as connu des sélections en équipe de France jeunes et des tournois internationaux, qu’est-ce que cela fait de porter le maillot de ton pays ?

Alors quand j’ai appris que j’allais porter le maillot de notre pays la première chose que j’ai fait est de remercier Dieu. Après qu’est-ce que ça m’a fait ? C’était exceptionnel, il n’y a pas de mots, il faut le vivre.

On sait aussi qu’il y a une rivalité entre les Stéphanois et les Lyonnais, est-elle vraiment présente au sein des vestiaires du centre de formation ?

Oui oui elle est présente ! Elle a une grande place au sein du vestiaire c’est la première chose qu’on regarde quand on reçoit le calendrier des matchs.

Théo Ndicka

« Mon rêve est de jouer à Chelsea et de gagner la Ligue des Champions. »

Cette saison, tu as participé à un tournoi à Dubaï, que retires-tu de cette expérience ?

Pour commencer, je retiens la victoire ! On a pu découvrir le pays aussi je retiens ça mais surtout la qualité du jeu qu’on a pu produire sous la chaleur de Dubaï et les différentes équipes qu’on a pu affronter notamment une équipe d’Arabie Saoudite !

Quel bilan fais-tu de ta saison complète ?

On va dire que j’ai fait une bonne saison dans l’ensemble même si je n’ai pas eu les stats que je voulais avoir. J’ai progressé dans des domaines importants, surtout dans la tête je pense. J’ai grandi par rapport à cette saison grâce aux bons et aux difficiles moments que j’ai pu avoir ! C’est une saison qui va me servir donc je suis content et j’ai hâte de commencer la saison suivante.

Quand on est jeune, on a énormément d’ambitions, quelles sont les tiennes ?

Mes ambitions sont de signer mon premier contrat professionnel à Lyon et de jouer bien sûr. Après, mon rêve est de jouer à Chelsea et de gagner la Ligue des Champions, ça serait déjà pas mal, après la sélection c’est un bonus.

A part ça, que pourrions-nous te souhaiter de mieux pour la suite ?

Pour commencer, continuer à progresser, éviter les blessures, une bonne année et que j’atteigne les objectifs que je me suis fixé cette année.

 

Kentin

Photos : Facebook de Théo Ndicka Matam ; OLWEB

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s