Bastien Pinault : Il m’était impossible de la refuser

Il va faire le grand saut, formé à Tarbes puis au centre de formation de l’Elan Béarnais avant de se lancer en Pro B en 2015 au sein de l’ALM Evreux, le jeune Bastien Pinault a récemment signé un contrat avec le nouveau champion de France de Pro A, Chalon/Saône. Un transfert qui représente beaucoup pour ce jeune basketteur qui a réalisé deux récentes saisons remarquables avec une finale et une demi-finale de Pro B. Alors qu’il était parti pour reconduire son contrat au sein de l’effectif ébroïcien, l’offre de Jean-Denys Choulet se présentait au même moment et c’est à cet instant-là que Bastien Pinault a décidé de regarder vers de nouveaux horizons et se lancer de nouveaux objectifs. Rentré de vacances depuis quelques jours, le novice de Chalon/Saône a accepté de répondre à nos questions sur le chemin du retour. Entretien.

 

« Cette défaite en demi-finale face à Boulazac est logique. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Bastien ! Comment vas-tu ? Pour commencer, peux-tu te présenter s’il te plaît ?

B.P : Bonjour, je vais bien merci, je rentre de vacances. Alors je m’appelle Bastien Pinault, j’ai 23 ans et je suis basketteur professionnel. J’évoluerai l’année prochaine au club de Chalon/Saône en Pro A.

Avant d’évoquer le sujet de ton transfert, j’aimerais que tu nous parles de cette saison 2016-2017 avec l’ALM Evreux, quel bilan en tires-tu ?

C’est une saison qui s’est très bien passée tant collectivement qu’individuellement. Collectivement, nous avons fait une saison en dent de scie mais on a su redresser la barre pour se qualifier en playoff et nous avons atteint le stade des demis-finales. Individuellement, j’ai réussi à confirmer la bonne saison de 2015-2016 avec plus de temps de jeu et de responsabilités, j’en suis très satisfait.

Tu as atteint la demi-finale des playoffs, vous perdez face à Boulazac, ne finis-tu pas cette dernière année avec un goût d’inachevé ?

Oui et non parce qu’au vu du budget du club, en deux saisons nous avons réussi à atteindre une finale et une demi-finale ce qui est très satisfaisant pour le club. Cette défaite en demi-finale face à Boulazac est logique, ils étaient plus armés que nous puisqu’ils montent en Pro A.

L’année passée, vous échouez en finale face au Portel, dans quelle optique étais-tu parti pour cette saison 2016-2017 ?

Comme l’équipe avait été totalement reconstruite, l’objectif principal était d’atteindre les playoff, chose faite. Ensuite, en playoff on savait que tout était possible et on a réussi à se hisser jusqu’en demi-finale.

Avais-tu compris le choix de reconstruire l’équipe ?

Oui bien sûr, la quasi totalité de l’équipe avait fait une saison remarquable, d’où notre présence en finale des playoff. Il était donc logique de voir certains joueurs partir dans de grosses équipes de Pro B ou même en Pro A.

 

Bastien Pinault 2

« Il m’était impossible de la refuser. »

Si on en vient à ton transfert, tu as rejeté l’offre de prolongation de l’ALM Evreux, peux-tu nous expliquer ton choix ?

Les négociations étaient bien parties avec le club d’Evreux mais dès que j’ai eu l’offre du club champion de France de pro A, il m’était impossible de la refuser. Je vais pouvoir évoluer dans le meilleur championnat de France, jouer une coupe d’Europe et continuer de progresser. C’est une proposition qui ne pouvait se présenter qu’une seule fois.

Qu’est-ce qui t’a convaincu de signer à l’ELAN Chalon/Saône qui est le nouveau champion de France ?

Comme je l’ai dit plus haut, évoluer en Pro A et dans un des meilleurs clubs de France, de jouer une coupe d’Europe et atteindre la Pro A sont mes objectifs à long terme alors autant tenter ma chance dès maintenant.

Quelles sont tes ambitions personnelles avec cette équipe ?

Dans un premier temps, faire mes preuves pour prouver que j’ai le niveau de jouer en Pro A et dans un deuxième temps, assumer les responsabilités qui me seront données.

Jean-Denys Choulet possède énormément de jeunes talentueux, n’as-tu pas peur de te faire remplacer d’avoir fait le mauvais choix ?

Absolument pas, je compte faire parti de ces jeunes talentueux.

Bastien Pinault 3

« On peut toujours faire mieux. »

Si on revient à ta saison, on constate que tu as fait de bonnes performances au niveau des statistiques, selon, quelle a été la meilleure saison au sein de l’effectif ébroïcien ?

Je dirais la deuxième saison sans aucun doute.

Tes objectifs sont-ils remplis ?

Oui, mais on peut toujours faire mieux.

Pour finir, que pourrions-nous te souhaiter de mieux pour la suite ?

La réussite en Pro A, des titres et aucune blessures bien sûr.

 

Kentin

Photos : Sabine De Leest – ALM Evreux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s