Maëlys Pineau : C’était vraiment une chance de participer à ce tournoi

Si elles n’ont pas eu les résultats qu’elles espéraient ce n’est pas grave car après un désistement de dernière minute de l’équipe de France U16, une sélection régionale avait été mise en place pour remplacer un vide et avoir des Françaises au Rezé Basket International. Championne de France U18 avec la Roche Vendée Basket Club, Maëlys Pineau garde un très bon souvenir de ce tournoi qui a été une véritable expérience pour cette jeune joueuse qui va maintenant postuler à une place dans l’équipe première du RVBC en LFB mais avant ça elle va devoir prouver certaines choses au coach pour pouvoir tout d’abord participer à des entrainements. A bientôt dix-sept ans, Maëlys Pineau représente l’avenir de ce club et se sent prête à passer le grand cap. A la fin du tournoi organisé par Rezé (Loire-Atlantique), nous avons contacté Maëlys Pineau pour lui poser quelques questions. Entretien.

 

« C’était vraiment une chance de participer à ce tournoi. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Maëlys ! Comment vas-tu ? Pour commencer, peux-tu te présenter s’il te plaît ?

M.P : Bonjour, je vais bien merci. Je m’appelle Maëlys Pineau, je vais avoir dix-sept ans, j’habite à Saint Jean de Monts et je fais partie du club de la Roche sur Yon.

Jeune joueuse de la Roche Vendée BC, comment s’est passée ta saison ?

Durant cette saison, je jouais en Nationale 2 et avec les cadettes France. Je pense que c’était une très belle saison, autant collectivement que personnellement du fait que nous avons fait de bons résultats.

Tu as récemment participé au Rezé Basket International, vous avez pu remplacer l’équipe de France qui a eu un contre temps, qu’est-ce que cela t’a fait de jouer face à de grandes nations ?

Pour remplacer l’équipe de France, qui ne pouvait pas faire ce tournoi, une sélection régionale a été réalisée à partir de trois clubs. C’était vraiment une chance de participer à ce tournoi, on joue contre des sélections nationales étrangères, leur façon de jouer est différente de la notre et c’est ce qui permet d’enrichir notre jeu, personnellement, c’était une belle expérience.

 

« J‘essayais de ne pas me mettre de pression inutile. »

Malgré le résultat final, que retiens-tu de cette expérience ?

C’est vrai qu’on finit cinquième, collectivement nous nous étions entraînées peu de fois ensemble, dans ces circonstances-là ce n’est pas forcément si décevant même si on aurait pu faire mieux. Personnellement, cette expérience m’a permise et va me permettre, je pense, de durcir mon jeu, c’était une belle opportunité et un très beau tournoi.

Comment abordais-tu les matchs ?

J’abordais les matchs plutôt sereinement, j’essayais de ne pas me mettre de pression inutile, afin de prendre du plaisir en jouant.

Quelles étaient tes ambitions ?

Je n’avais pas forcément d’ambitions personnelles, seulement de faire un bon tournoi collectivement, en prenant les matchs les uns après les autres.

Que vous a dit le coach avant le début des matchs ? La différence de niveau devait se voir…

Le coach nous disait de donner le meilleur de nous-même, même si c’était des U16 alors que nous étions une équipe composée majoritairement de U18, elles n’allaient rien lâcher, et surtout qu’il fallait qu’on gère nos temps forts.

 

« La relève peut être assurée. »

Si on revient à ton club, l’équipe première monte en LFB et on voit qu’ils font confiance aux jeunes, est-ce que l’objectif de la saison prochaine serait de faire quelques apparitions en LFB malgré ton jeune âge ?

Oui cela serait un objectif de faire le banc de l’équipe première et pourquoi pas de faire quelques apparitions mais il faudra que je le mérite en m’investissant aux entraînements.

Lorsque l’équipe première est au plus haut-niveau, est-ce qu’on devient plus exigeante avec soi-même dans ta catégorie ? Vous représentez tout de même l’avenir…

C’est vrai qu’ils font confiance aux jeunes donc oui je pense que dans ma catégorie, on peut être plus exigeante avec soi-même, les filles du centre de formation finissent quand même championnes de France également, donc la relève peut être assurée.

Pour finir, que pourrions-nous te souhaiter de mieux pour la suite ?

De faire une bonne saison l’année prochaine en espoirs, pas de blessures ainsi que des résultats si possible.

 

Kentin

Photo : Facebook de Maëlys Pineau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s