Léo Dubois : J’ai très envie de saisir cette belle opportunité

A ne surtout pas confondre avec le jeune footballeur. Cette fois-ci c’est un Léo Dubois version handballeur qui est autant talentueux que le Nantais. Après quelques années passées à Créteil, ce jeune handballeur a décidé de se lancer un nouveau challenge et passer un cap après avoir fait quelques apparitions sur les terrains de LNH, un départ vers Vernon en ProLigue pour gagner du temps de jeu et avoir un rôle majeur en équipe première, une opportunité que l’ex-Cristolien était, au fond de lui, obligé d’accepter pour donner un nouveau tournant à sa jeune carrière. Après une saison difficile au sein des deux effectifs cristoliens, Léo Dubois a quand même accompli un objectif, celui de maintenir l’équipe réserve en N1. Un accomplissement pour finir l’aventure cristolienne sur une note potable. Alors que les vacances se déroulent bien pour Léo Dubois, nous sommes partis le déranger pour lui poser quelques questions. Entretien.

 

« J‘ai très envie de saisir cette belle opportunité. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Léo ! Comment vas-tu ? Pour commencer, peux-tu te présenter s’il te paît ?

L.D : Bonjour, super enfin en vacances après une année bien chargée ! Je m’appelle Léo Dubois, j’ai vingt ans. Je suis depuis deux ans au centre de formation de Créteil en tant que demi-centre et je passe actuellement une licence STAPS.

Tu évolues en Nationale 1 à Créteil et tu as décidé de partir en ProLigue à Vernon, pourquoi avoir choisi de partir ?

Le choix du départ n’a pas été facile. Nous nous sommes mis d’accord pour effectuer une suspension de contrat dans ma convention de formation d’un an pour la saison 2017/2018. Pour l’unique raison qu’actuellement Créteil n’a pas de place aussi importante dans le collectif à me consacrer que celle de Vernon. Vernon et Benjamin Pavoni m’ont présenté un projet plus que plaisant, je n’ai pas hésité et j’ai très envie de saisir cette belle opportunité.

Nouvelle destination, nouveau challenge, as-tu déjà fixé quelques objectifs ?

Bien sûr et je pense qu’il est important de se fixer des objectifs. Tout d’abord, il est important pour moi de retrouver un vrai plaisir de pratiquer et j’espère pouvoir m’intégrer rapidement dans cet effectif. Je ne suis pas difficile et assez polyvalent, donc je compte bien montrer de quoi je suis capable tant sur le plan collectif qu’individuel et faire de la performance.

 

« Ma famille et mes amis m’ont beaucoup aidé à relativiser. »

Comment vas-tu aborder la nouvelle saison qui arrive à grand pas ?

Je l’aborde de manière très positive même si je sais que ça va être difficile de quitter la capitale (rires) ! C’est une nouvelle vie que je commence, j’aime les challenges et je pense pouvoir en relever un nouveau.

Si on revient à l’équipe première, reléguée en ProLigue après une saison difficile, comment as-tu vécu ce moment ?

C’est une réelle déception, on paye le début de saison difficile entre blessures et matchs difficiles. Même si je n’ai pas énormément joué cette année, je faisais parti du groupe toute la saison et l’atmosphère n’était pas toujours bonne, et le travail ne payait pas toujours. Cependant la fin de saison pour moi était un peu différente que pour les joueurs de l’équipe première car nous avons réussi avec la N1 à nous maintenir, projet qui me tenait vraiment à cœur.

Qu’as-tu pensé de ta saison globalement ?

Globalement, ma saison n’a pas été facile. Tout d’abord, j’étais partagé entre D1 et N1, ce qui n’est jamais facile et surtout très fatiguant tant sur le plan physique que psychologique. Les résultat collectifs n’étaient pas toujours au rendez-vous mais il fallait tout de même continuer à travailler, progresser et surtout montrer la meilleure image de moi chaque fois que j’étais sur le terrain. Je me suis investi à 200% pour les deux collectifs. Je suis quand même satisfait d’avoir pu cette année être un cadre de la N1 et d’assumer pleinement ce rôle de manière plus qu’honorable. De plus, j’ai pu faire quelques courtes apparitions sur les terrains de LNH, notamment contre le PSG et Montpellier ce qui clairement était un rêve il y a encore deux voire trois ans.

N’es-tu pas déçu de ne pas vraiment avoir eu ta chance en StarLigue cette année et se sentir impuissant face à cette saison ou as-tu relativisé en te disant que la saison prochaine ne sera que meilleure ?

C’est toujours difficile de voir son équipe perdre sans pouvoir avoir la chance de les aider. Je l’avoue, cette année j’ai vécu beaucoup de frustrations et quelques déceptions. Ma famille et mes amis m’ont beaucoup aidé à relativiser en me rappelant que j’étais jeune et que j’avais le temps de montrer ce que je savais faire si je continuais a travailler.

Pour finir, que pourrions-nous te souhaiter de mieux pour la suite ?

Vous pouvez me souhaiter de continuer à progresser et de m’épanouir dans ce qui est ma passion, le handball. Et bien sûr me souhaiter de réaliser de bonnes performances avec Vernon l’année prochaine !

 

Kentin

Photo : HandDay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s