Marie-Morgane Le Deunff : Il faut quand même rester sur terre car on ne sait pas ce qu’il peut arriver

A seulement quinze ans, Marie-Morgane Le Deunff compte déjà deux titres de championne de Bretagne à son actif et une maturité digne d’une adulte prête à se lancer dans le peloton pro. Alors qu’elle ne s’y attendait pas réellement, la jeune Bretonne qui va passer son brevet des collèges dans peu de temps a été sacrée championne de Bretagne chez les cadettes, un succès qui représente beaucoup pour elle. Sacrée l’année passée chez les minimes, cette fois-ci Le Deunff s’était quand même imaginée remporter la course et porter ce maillot de championne qui lui va si bien. Prise par l’émotion et la détermination après son arrivée, Marie-Morgane Le Deunff a tout de suite pensé aux championnats de France qui auront lieux dans quelques semaines mais avant ça, la collégienne va devoir préparer cette compétition avec le plus grand des sérieux et avec son père qui la suit depuis ses tous premiers coups de pédales. Alors qu’elle est encore sur son petit nuage, Marie-Morgane Le Deunff a accepté de répondre à nos questions. Entretien.

 

« Je ne m’y attendais vraiment pas. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Marie-Morgane ! Comment vas-tu ? Peux-tu te présenter s’il te plaît ?

M-M.LD : Bonjour, ça va bien. Je m’appelle Marie-Morgane Le Deunff, je suis en troisième au collège de Guerlesquin, j’ai quinze ans et je suis en cadette première année.

Tu as récemment été sacrée championne de Bretagne il y a quelques semaines, raconte nous un peu le scénario de la course ?

On a fait deux tours à une allure normale puis au troisième, Maeva Squiban a attaqué et est partie avec deux autres filles. J’ai essayé de rentrer seule mais j’étais un peu à bloc, du coup j’ai attendu une fille qui était juste derrière moi et nous sommes rentrées. Au départ, j’avais du mal à passer mes relais mais après avoir récupéré j’étais mieux. Ensuite, nous avons fini la course en sprint à cinq où à 400m Maeva a lancé, j’ai commencé à sprinter à 150m de la ligne et puis je suis resté à bloc jusqu’au bout !

Que s’est-il passé dans ta tête lorsque tu as passé la ligne d’arrivée ?

J’étais trop contente ! Je ne m’y attendais vraiment pas, j’espérais faire un podium mais pas le titre même si je m’étais préparée pour.

Un succès qui va pouvoir t’emmener aux championnats de France cadettes, en tant que représentante d’une région terre de cyclisme, as-tu une certaine pression ?

Oui un peu, j’aimerais faire une belle place ! Même s’il y a beaucoup de niveaux je pense que ce ne serait pas impossible ! Mais après, je suis déjà contente d’y aller car ce sont de superbes expériences.

Marie-Morgane Le Deunff

« Il faut quand même rester sur terre car on ne sait pas ce qu’il peut arriver. »

Tu avais été sacrée championne de Bretagne l’année passée en minimes, quel est le plus beau titre ? 2016 ou 2017 ?

L’année dernière, j’étais vraiment contente car ça faisait trois ans que je l’attendais mais cette année il était encore mieux car ma famille et amis étaient présents, c’était beaucoup d’émotions !

Que représente ce maillot de championne pour toi ?

C’est plus une victoire familiale car ça représente tout l’investissement que mon père, qui m’entraîne, et toute ma famille font pour moi tout au long de l’année !

Lorsqu’on le devient on ressent une détermination encore plus élevée que d’habitude, est-ce ton cas ?

Oui c’est sûr ! On a toujours envie d’aller plus haut ! Mais bon, il faut quand même rester sur terre car on ne sait pas ce qu’il peut arriver.

Marie-Morgane Le Deunff 1

« Plus on travaille plus les résultats s’améliorent. »

Quand tu regardes tes débuts et ce que tu es maintenant, quelle réaction as-tu ?

Je m’aperçois que plus on travaille plus les résultats s’améliorent.

Comment comptes-tu préparer les prochaines échéances ?

Je vais commencer à préparer le championnat de Bretagne de poursuite et puis je me concentrerai sur la route pour préparer les championnats de France.

Pour finir, que pourrions-nous te souhaiter de mieux ?

Une petite place sur le podium aux Championnats de France à St Amand de Montrond.

 

Kentin

Photos : Gus Sev (1) ; Sly Sly Photos (2) ; Adeline Photographies (Photo de couverture)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s