Juliette Tarting : Je sens que j’ai encore une étape à franchir et j’espère que l’INSEP me permettra de la passer

Judokate de talent licenciée à l’OM Judo, la Marseillaise va passer une première étape dans sa jeune carrière puisque Juliette Tarting va intégrer l’INSEP. Une infrastructure qui pourrait lui permettre de passer la dernière grande marche qui va lui permettre d’obtenir des médailles Européennes et Mondiales. Marseillaise dans le sang et dans la tête, elle va rejoindre Paris avec les valeurs et le caractère qui vont représenter la belle ville Phocéenne à l’INSEP. Mais au-delà du judo, Juliette Tarting a aussi un double projet celui de sportinvestir qui est une fondation qu’elle a créé avec un ami champion de France de judo. A fond dans son sport comme dans sa vie personnelle, nous sommes partis la déranger. Entretien.

 

« Cela fait parti de notre identité. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Juliette, comment vas-tu ? Peux-tu te présenter s’il te plaît ?

J.T : Bonjour, ça va très bien. Je m’appelle Juliette Tarting, j’ai dix-neuf ans et je suis à l’OM Judo depuis l’ouverture donc cinq ans, j’ai été au Pôle France de Marseille cette année et je vais rentrer à l’INSEP l’année prochaine. Je suis des cours d’une école de commerce par correspondance.

Tu es judokate à l’OM Judo depuis quelques années, comment t’es-tu adaptée aux méthodes d’entrainement et au caractère des Marseillais ?

J’habite dans la région de Marseille donc je connais mais au-delà du caractère des entraîneurs, ils sont supers attachants et il n’y a pas de problème. Des fois ils font les machos mais c’est rigolo et c’est une ambiance bon enfant. Ce sont des entraineurs protecteurs et j’adore cette mentalité.

OM Judo a fait un partenariat avec l’Olympique de Marseille qui vous permet d’avoir plus d’argent et d’être dans de meilleures conditions, qu’est-ce que représente ces couleurs bleues et blanches pour toi ?

C’est symbolique parce que le fait de porter les couleurs du Sud par rapport aux couleurs des parisiens c’est important pour nous. Cela fait parti de notre identité. Montrer les couleurs de l’OM et les défendre aux championnats de France ça nous rend forcément fier. Cela fait aussi parler les gens autour.

Est-ce qu’on peut vivre du judo à l’heure actuelle ?

C’est très difficile voire impossible à part pour Teddy Riner qui a su vendre une image mais nous autres on n’en vivra pas. C’est pour cela que c’est important d’avoir un double projet.

 

 

« La richesse et la diversité des entraîneurs nous apportent beaucoup. »

Le club a vécu un passage difficile il y a quelques temps, on a vu beaucoup de judokas mettre un statut sur ça, que s’est-il passé ?

Je ne peux le dire mais malgré les moments difficiles on sera toujours une famille. On se bat pour ce projet, on a voulu montrer le club et attirer beaucoup de personnes. Nous avons encore des difficultés mais nous restons une famille.

Lorsqu’on appartient à un club qui est dépendant du président de l’OM, est-ce qu’on se sent privilégié dans le sens où on peut rencontrer tous les types de sportifs ?

On dépend de la structure mais on ne rencontre pas les autres sportifs, on porte la marque mais je pense que dans les années voire les mois à venir il y aura plus d’échanges.

Quelles sont, pour toi, les valeurs de ce club ?

Pour moi, les valeurs sont le partage, la famille et la performance.

Depuis tes débuts dans le club Phocéen, quels changements remarques-tu ?

J’ai progressé chaque année, je suis passé d’un petit club au Pôle France de Marseille et l’année prochaine à l’INSEP donc je constate une progression régulière. J’ai eu un accompagnement lors des entraînements alors que mon ancien club ne pouvait pas m’offrir ça, j’ai pu toucher et aimer le haut-niveau car ils m’ont fait aimer ça. La richesse et la diversité des entraîneurs nous apportent beaucoup, elle est unique.

 

« Je sens que j’ai encore une étape à franchir et j’espère que l’INSEP me permettra de la passer. »

Si on en vient à ton palmarès, à seulement dix-neuf ans on peut quand même voir plusieurs titres de championne de France, des victoires sur des tournois et tout ça depuis la catégorie cadette mais malgré ça ne sens-tu pas qu’il te manque quelque chose ? Une médaille Européenne ? Mondiale ?

Oui carrément ! J’ai de très bonnes performances lors des championnats nationaux mais il faut que je passe un cap pour réussir à obtenir des médailles européennes et mondiales. Je ne suis pas encore sénior mais ça va commencer par des coupes européennes et mondiales donc il faut se qualifier mais je sens que j’ai encore une étape à franchir et j’espère que l’INSEP me permettra de la passer.

A côté de ça, tu effectues une école de commerce par correspondance, n’as-tu pas la sensation d’être désavantagée dans le sens où tu ne peux pas pleinement te consacrer aux études par rapport aux autres étudiants ?

Je ne pense pas du tout comme ça car je suis hyper engagée dans mes études, j’ai de très bonnes notes alors que d’autres qui sont là-bas en ont des moins bonnes. J’ai aussi créé une fondation (sportinvestir) avec Jean-Daniel (Champion de France 2016 et 2017) pour les sportifs de haut-niveau afin de leur trouver des fonds pour leurs différentes compétitions. Je vis pleinement mon projet professionnel, mes études et ma carrière sportive.

Quels sont tes projets de vie hors judo ?

J’aimerai travailler dans la fondation qu’on a créée, je veux travailler dans l’univers du sport. Avoir une vie familiale normale (rires), je ne me vois pas coach de Judo.

Pour finir, que pourrions-nous te souhaiter de mieux ?

Augmenter mon niveau, avoir des médailles lors des Mondiaux et Europe séniors, voir le projet grandir et vivre pleinement ma vie.

 

Kentin

Photo : Facebook de Juliette Tarting

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s