Yoann Bagot : La route est de plus en plus dangereuse

Cycliste professionnel au sein de l’équipe COFIDIS depuis sept ans maintenant, Yoann Bagot reste plutôt satisfait de sa moitié de saison malgré quelques petites déceptions qu’il espère rectifier d’ici fin octobre 2017. Un bilan collectif, lui aussi, satisfaisant puisque l’équipe est actuellement à six victoires avec notamment un Tour de Californie réussi brillamment mais la saison n’est pas le principal sujet de cette interview. Au cœur des débats depuis un certain temps, les cyclistes sont victimes d’agressions ou d’accidents durant leurs sorties et cela fait plusieurs morts dont celle de Michele Scarponi il y a quelques semaines. Afin d’essayer de supprimer cette animosité entre les cyclistes et les automobilistes, Yoann Bagot eu la brillante idée de créer une application qui engage les cyclistes à respecter le code de la route et à rouler en groupe sans déranger certains conducteurs, une application qui risque de faire un carton chez les passionnés de cyclisme. En pleine saison, nous sommes partis à la rencontre de Yoann Bagot pour lui poser quelques questions. Entretien.

 

 

« J’espère pourvoir continuer sur cette lancée. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Yoann ! Comment vas-tu ? Peux-tu te présenter brièvement s’il te plaît ?

Y.B : Bonjour, ça va bien. Je m’appelle Yoann Bagot, vingt-neuf ans et je suis cycliste chez Cofidis depuis sept ans.

Tu es coureur au sein de l’équipe Cofidis, nous sommes à la mi-saison, quel bilan individuel dresses-tu ?

Pour le moment, ce n’est pas parfait mais j’ai pris pas mal d’échappées depuis le début de saison, j’ai essayé de faire au mieux ce qu’on me demandait de faire afin de travailler pour l’équipe. J’espère pourvoir continuer sur cette lancée et faire un peu mieux plus tard.

Au niveau collectif, Cofidis a pour l’instant six victoires, dont quatre de Bouhanni, un constat positif ou négatif selon toi ?

On peut toujours faire mieux mais dans l’ensemble l’équipe a remporté les Quatre Jours de Dunkerque et Bouhanni a gagné une course ProTour. Dans l’ensemble c’est correct mais il y a eu pas mal de chutes dont celle de Nacer (Bouhanni) avec des soucis au début de la saison. Ça aurait pu être mieux mais le meilleur est à venir.

 

 

« On sait que ce n’est jamais facile sur le Tour. »

La grande boucle arrive à grand pas, tu n’y as pas participé depuis 2013, qu’est-ce que représente cette compétition pour toi ?

C’est la course que tout le monde attend et regarde donc c’est quelque chose d’important après je sais que ce n’est pas facile d’y aller dans mon équipe donc je n’en fais pas une fixation car je sais que cela sera compliqué comme chaque année.

Nacer Bouhanni tient à être présent, comment travaille-t-on avec un sprinteur aussi exigeant et précis ?

Il faut savoir que je n’ai pas couru avec lui depuis au moins deux ans mais c’est quelqu’un d’exigeant et il faut faire son travail au mieux.

Quel est le grand objectif de cette équipe Cofidis ?

Comme chaque année le Tour de France. En espérant que Nacer Bouhanni remporte une étape ou quelqu’un d’autre dans l’équipe mais on sait que ce n’est jamais facile sur le Tour car il y a beaucoup de concurrences.

Tu es à Cofidis depuis 2011, tu as vingt-neuf ans, penses-tu à un départ dès la fin de ton contrat ?

Non pas spécialement, après, je suis en fin de contrat et on ne sait jamais ce qui peut arriver. Je me sens bien dans l’équipe donc j’espère rester.

 

 

« La route est de plus en plus dangereuse. »

Tu as récemment créé une application qui se nomme Bike n’Connect, en quoi cela consiste ? Comment comptes-tu convaincre les cyclistes de l’installer ?

Lors de chaque entraînement, j’aime bien rouler en groupe et à chaque fois je dois prendre mon téléphone pour appeler un tel ou un autre donc c’est assez compliqué. J’ai eu un jour l’idée de simplifier tout cela différemment en faisant quelque chose qui peut aider tous les cyclistes. J’ai donc réfléchi afin de savoir comment développer ce concept et on a fait l’application. Je l’utilise pour savoir si elle apporte quelque chose de pertinent et je vois que c’est assez facile d’inviter certaines personnes pour aller rouler donc je vois que ça me facilite la vie. Depuis que j’ai commencé le vélo, je me suis fait pas mal d’amis et j’ai partagé beaucoup de bons moments durant des sorties à plusieurs et je prends toujours beaucoup de plaisir à discuter sur le vélo et à découvrir de nouvelles personnes. Le vélo est un sport où on peut discuter et faire de nouvelles rencontres donc c’est très enrichissant.

Sans transition, énormément de coureurs se font renverser ou agresser sur la route, qu’aimerais-tu dire aux automobilistes ?

En créant l’application et en roulant en groupe cela peut dissuader certains automobilistes de vouloir se battre et c’est le premier constat que j’ai fait. Deuxièmement, j’ai remarqué que les cyclistes ne sont pas toujours irréprochables et certains groupes font la course et bloquent des voitures, c’est à cause de ces groupes-là qu’une animosité s’est créée entre les cyclistes et les automobilistes. Je me suis dit qu’on pouvait aussi jouer sur la sécurité en cadrant tous ces groupes en essayant d’être responsables et en montrant l’exemple, cela serait donc plus facile pour nous d’aller voir les automobilistes en leur montrant l’application afin de montrer qu’on s’engage à respecter la route et faire en sorte que la dangerosité soit moins forte. On doit avoir un respect mutuel.

Est-ce que la peur t’envahit quand tu pars faire une sortie ?

Pas spécialement car les routes, chez moi, ne sont pas hypers dangereuses mais il n’y a pas mal de chauffards quand même. Après, avec tous les accidents qu’il y a eu j’essaie de faire le plus attention possible et respecter le code de la route mais ça n’empêche pas le fait de tomber sur un fou qui nous rase. Dans un maximum des cas ça m’énerve mais je préfère rester calme au lieu de me faire renverser ou frapper par un fou puisqu’il y en a un peu partout. Malheureusement tous les accidents ou agressions montrent que la route est de plus en plus dangereuse. En plus de la prévention, je pense qu’il faut engager des sanctions importantes contre les comportements dangereux des automobilistes. Les cyclistes non respectueux doivent être sanctionnés aussi !

Pour finir, que pourrions-nous te souhaiter de mieux pour la suite ?

Je fais de mon mieux dans tous les domaines et j’essaie de me faire plaisir donc on verra le résultat !

 

 

Kentin

Photo : Site officiel de l’équipe COFIDIS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s