Gaël Andonian : Je ne ferme aucune porte

D’origine Arménienne, c’est bien avec l’accent marseillais que nous a répondu Gaël Andonian. Défenseur central depuis ses débuts dans le football, ce jeune footballeur est sous contrat à l’Olympique de Marseille mais son manque de temps de jeu l’oblige à être prêté dans d’autres équipes afin de franchir les paliers pour s’affirmer. Après une demie-saison en CFA, la star d’Arménie a décidé de partir en prêt quelques mois pour jouer, retrouver le plaisir du terrain dans un plus haut niveau et pour cela, il a choisi de partir en Grèce et plus précisément à Véria. Après ces quelques mois passés et une dernière place au championnat, Gaël Andonian est revenu sur la Canebière avec beaucoup de positifs. Nous lui avons posé quelques questions. Entretien.

 

« Véria était déjà dans une mauvaise position. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Gaël ! Comment vas-tu ? Peux-tu te présenter s’il te plaît ?

G.A : Bonjour ! Ça va ! Je m’appelle Gaël Andonian, j’ai vingt-deux ans, je suis défenseur central et je suis international Arménien.

Tu évolues à Véria, en Grèce, après avoir été prêté par l’OM, vous terminez dernier du championnat, que retiens-tu de cette demie-saison avec ce club grec ?

J’en ressors avec beaucoup de positifs me concernant puisque j’ai joué une demie-saison complète. Après, quand je suis arrivé au club, Véria était déjà dans une mauvaise position et nous n’avons pas réussi à redresser le tir. C’est une très bonne expérience, j’ai découvert un nouveau poste puisque je jouais arrière gauche et le fait de partir à l’étranger m’a apporté pas mal de choses pour la suite.

Un championnat dominé par l’Olympiakos, quelle différence remarques-tu entre le championnat Français globalement et le championnat grec ? 

En Grèce, trois ou quatre équipes se démarquent vraiment du championnat alors qu’en France c’est plus homogène dans le sens où tout le monde peut battre tout le monde.

Avant que tu prennes la direction de Véria, on parlait d’un prêt à Consolat, pourquoi cela ne s’est pas fait ?

Le club m’avait contacté et leur discours était clair. Le directeur et l’entraineur étaient intéressés. Ils m’ont dit que si je ne trouvais pas quelque chose de mieux, ils m’accueilleraient avec grand plaisir et si j’avais une proposition avec un meilleur niveau, ils comprendraient. Puis, ça ne s’est pas fait car il y a eu la proposition de Véria.

Gaël Andonian 1.jpg

« Le prêt ne m’importait pas car je voulais juste jouer. »

Connaissais-tu Véria avant ton départ ? Comment as-tu réagi en voyant l’offre ?

Non je connaissais pas Véria, j’avais juste vu ce club sur des sites. Je n’ai pas trop fait attention au club, j’ai senti un très bon discours avant d’y aller dans le sens où le directeur sportif et l’entraîneur étaient intéressés. Ils voulaient me faire jouer de suite et le prêt ne m’importait pas car je voulais juste jouer.

Il est vrai que la situation politique et financière en Grèce n’est pas très stable, est-ce que malgré ça pour toi c’était important de tenter ta chance ?

Oui mais je n’étais pas concerné par cette contrainte puisque c’est l’OM qui payait mon salaire. Ma venue était purement sportive.

Avant ça, tu étais prêté à Dijon, lors de la saison 2015-2016, il réalise une saison assez satisfaisante, as-tu gardé contact avec certains joueurs de l’équipe ?

Oui mais pas tout le monde, juste deux ou trois joueurs.

Si tu ne venais pas à réussir à l’OM, est-ce que Dijon est un club qui t’intéresserait ?

Bien sûr ! Peut-être pas Dijon directement mais un club dans ce style puisqu’ils sont sérieux, ce n’est pas un grand club comme l’OM au niveau popularité mais c’est un très bon club avec une petite histoire et une belle ville.

Gaël Andonian 2

« Je ne ferme aucune porte. »

En parlant de l’OM, tu as été formé dans ce club prestigieux, tu as connu Marcelo Bielsa, Michel, José Anigo et Rudi Garcia, aucun ne t’a vraiment donné une chance, comment vis-tu cette situation ?

Je venais aux entrainements, j’ai côtoyé de très bons joueurs, j’apprenais tous les jours mais l’opportunité n’est pas arrivée comme pour pas mal d’autres. C’est compliqué à l’OM mais je ne l’ai pas mal vécu. On est dans un grand club et ce n’est pas évident de percer à mon poste. Je travaille et j’apprends énormément en me disant que l’opportunité viendra ailleurs.

Beaucoup disent que tu es persévérant et déterminé, l’OM est ton club de coeur mais si on te donnait ta chance dans un autre club de Ligue 1 ou Ligue 2, partirais-tu définitivement du club Phocéen ?

Bien sûr que c’est possible. J’ai juste envie de jouer régulièrement afin de pouvoir progresser et enchainer les matchs. Il me reste un an de contrat et je suis dans l’optique de jouer des matchs dans un club qui me donne une chance. Je ne ferme aucune porte. S’il faut partir et je partirai.

Baptiste Aloé, Stéphane Sparagna et d’autres n’ont pas eu forcément la chance d’évoluer constamment en équipe une, est-ce que, selon toi, l’OM ne fait pas trop confiance au centre de formation ?

C’est une question qui revient souvent. C’est plus compliqué de percer à l’OM car il y a beaucoup d’attentes, de pression et une concurrence avec des joueurs de très haut-niveau. Parfois, il faut viser moins haut au début et faire ce qu’il faut pour revenir plus tard.

Pour finir, que pourrions-nous te souhaiter de mieux pour la suite ?

Un bon club, sérieux et un entraineur qui croit en moi, ce serait le top. Ensuite, faire une saison complète au poste de défenseur central, jouer régulièrement afin de franchir des paliers qui me permettront de m’affirmer à mon poste.

 

Kentin

Photos : OM Officiel

Une réflexion sur “Gaël Andonian : Je ne ferme aucune porte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s