Sarah Michel : Bourges est le club le plus prestigieux et le plus professionnel

Arrivée en 2015 en provenance de Nantes, Sarah Michel a vécu deux grandes saisons au sein de l’effectif du BLMA notamment avec un titre de championne de France. Après deux années, l’ex-Déferlante a décidé de se lancer un nouveau défi et pour réaliser cela, elle a décidé de rejoindre un club de classe mondiale, Bourges. Connue pour ses nombreux titres, l’équipe de Bourges a vécu de nombreux rebondissements ces deux dernières années. Après le départ de Céline Dumerc vers Basket Landes, la révélation Marine Johannès et le départ de Valérie Garnier, le président des Tangos avaient sûrement, lui-aussi, envie de se lancer un nouveau challenge en ayant un effectif très jeune. Actuellement en préparation avec l’équipe de France, Sarah Michel a accepté de répondre à nos questions. Entretien.

 

« Nous avons fait un beau parcours en Euroleague. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Sarah, comment vas-tu depuis notre dernière interview ? Peux-tu te présenter une nouvelle fois s’il te plaît ? 

S.M : Bonjour, je vais toujours bien merci ! Sarah Michel, arrière et je jouais au BLMA cette saison.

Tu as réalisé ta dernière saison avec Montpellier, elle est plutôt satisfaisante avec le statut de vices-championnes de France après votre défaite face à Villeneuve. Comment juges-tu cette saison ?

Nous avons eu plus de pépins physiques cette saison avec un effectif moins gros au départ mais nous terminons premières de la saison régulière, nous avons fait un beau parcours en Euroleague et enfin nous terminons vices-championnes de France.

Tu as effectué deux ans sous le maillot du BLMA, quelle saison a été la meilleure ?

La première saison car collectivement nous avons réalisé le doublé, ce qui était exceptionnel à vivre !

Si tu devais retenir un seul moment, lequel choisirais-tu ?

Le titre de championnes de France la saison précédente avec le dernier match à domicile.

 

 

« Bourges est le club le plus prestigieux et le plus professionnel. »

L’aventure se finit avec le Sud, direction Bourges, qu’est-ce qui t’a convaincu de rejoindre cette équipe très prestigieuse ?

Bourges est le club le plus prestigieux et le plus professionnel, c’est toujours plaisant de pouvoir évoluer là-bas dans un nouveau Prado qui est exceptionnel ! Le projet sportif est intéressant avec l’Euroleague ainsi que la volonté d’aller chercher les titres nationaux !

Des Tangos sans Céline Dumerc et Valérie Garnier mais avec énormément de jeunes comme Alexia Chartereau ou encore Marine Johannès, le fait d’intégrer une équipe fougueuse est un facteur qui a compté ?

L’équipe est en reconstruction, il va falloir que la mayonnaise prenne mais c’est là tout le challenge ! Ce n’est pas le facteur qui a compté mais je suis très contente de pouvoir évoluer avec ces jeunes joueuses pleines de talent.

Quel est le projet de Bourges ? Reprendre le contrôle sur la LFB ?

Bourges n’a jamais vraiment perdu le contrôle de la LFB puisqu’elles terminent tous les ans avec au moins un titre sauf l’année dernière. C’est un grand club et les objectifs restent les mêmes à savoir gagner le championnat ainsi que la coupe, puis, aller le plus loin possible en Euroleague.

 

 

« Je ne suis fermée à aucun projet. »

Si on revient un peu à ton parcours, quatre ans à Valenciennes et Nantes, trois à Arras et deux à Montpellier, un jour pourrons-nous te revoir dans l’un de ces clubs ?

Tout est possible, je ne suis fermée à aucun projet donc pourquoi pas !

Tu es maintenant en pleine préparation pour le championnat d’Europe féminin, comment ça se passe ?

La préparation vient seulement de commencer, l’ambiance est bonne et la qualité de travail aussi donc c’est cool.

Quels sont tes objectifs ?

L’objectif reste le même, apporter le meilleur de moi à l’équipe pour l’aider à aller le plus loin possible ! Pour l’instant, cela passe par aller chercher ma place dans les douze.

Pour finir, que pourrions-nous te souhaiter de mieux pour la suite ?

Une bonne santé et faire partie de l’équipe qui disputera l’Euro. Puis, si j’étais gourmande, une médaille à l’Euro…

 

 

Kentin

Photo : Francis Lecat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s