Loïc Costerg : Tout le monde est prêt à se sacrifier pour son coéquipier

Il contribue au développement de leur sport, le Bobsleigh. Surtout connue pour le film Rasta Rocket, cette discipline est pourtant sous-estimée en France puisque l’équipe nationale est la seule du top 20 mondial à ne pas être professionnelle à 100%, un désavantage pour ces bobeurs qui comptent bien renverser la tendance. Grand acteur et meilleur Français de ce sport, Loïc Costerg représente le présent et l’avenir de ce sport de glisse, après avoir participé aux Jeux Olympiques d’hiver 2014, ce pilote va bien évidemment partir à Pyeong Chang dans l’objectif de faire un résultat. Créée en 2010, la team de Loïc Costerg a passé énormément d’étapes et compte bien devenir la plus grande nation de bobsleigh. Entretien avec Loïc Costarg.

 

« J’aime les sensations de vitesse. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Loïc ! Peux-tu te présenter s’il te plaît ?

L.C : Bonjour ! Je m’appelle Loïc Costerg, je suis originaire de la Plagne, en Savoie. Je pratique le bobsleigh depuis huit ans et le haut niveau depuis sept ans. J’ai commencé à vingt et un ans, ce qui est plutôt tard pour ce sport, même si à l’époque l’âge limite était dix-huit ans. J’ai participé au JO 2014, à quatre Championnats du Monde et à plus de cent coupe du Monde.

Tu pratiques le Bobsleigh, accepterais-tu de nous parler un peu de ce sport ?

C’est un sport à sensation. Malheureusement peu connu en France… Il se pratique à deux ou à quatre. C’est un sport d’équipe où l’esprit d’équipe est prépondérant. Trois facteurs influent sur le résultat : la poussée, le pilotage et le matériel.

Il y a énormément de sports de glisse, est-ce qu’avant de se lancer dans le Bobsleigh il faut passer par la luge, le skeleton etc ?

Avant de se lancer dans le bobsleigh, il n’y a pas besoin de passer par un autre sport. Certes de nombreux pilotes pratiquaient la luge avant le bobsleigh mais c’est plus à cause de l’âge. Le bobsleigh, on peut le pratiquer à partir de seize ans. La luge six ans. J’ai moi même pratiqué un peu la luge pendant ma scolarité (primaire).

Comment as-tu découvert cette discipline ?

Je suis originaire de La Plagne où réside la seule piste de bob en France. Mon père, mon grand-père pratiquaient déjà ce sport, même si ce n’était pas en coupe du monde.
Pendant mes années de primaire, nous allions aussi faire de la luge les mercredis. Enfin, j’aime les sensations de vitesse. J’avais fait le tour dans le ski. J’ai voulu, notamment avec une bande de copains, découvrir autre chose.

Loic Costerg

« On est la première équipe non professionnelle. »

Peux-tu nous expliquer un peu ton rôle dans l’équipe ?

Mon rôle se résume un peu à celui d’un capitaine dans une équipe collective. Je peux être le relais du coach, de la fédération, mais surtout par mon expérience je peux aider les « nouveaux » et leur donner des conseils. Quand on arrive dans ce sport on peut très vite dès sa première saison atteindre le haut niveau et les compétitions les plus prestigieuses. Je les aide aussi à aborder ses compétitions de manière plus sereine.

Le Bobsleigh est notamment connu grâce au film « Rasta Rocket », c’est une référence pour les athlètes ?

Rasta Rocket est un très bon film, qui a permis de faire connaître notre sport, mais ce n’est pas une référence pour nous. C’est une comédie relatant l’amateurisme d’une équipe. Tout le contraire de ce que l’on doit être. Même si en France le bobsleigh est méconnu, dans certains pays c’est un sport national. Nous concourons contre ces pays et si on ne veut pas se prendre une « claque » on ne peut pas faire dans l’amateurisme. Mais c’est un film que je regarde encore souvent !

Les sports de glisse commencent à se faire connaître, est-ce qu’on peut vivre du Bobsleigh ?

Aujourd’hui en France on ne peut pas vivre du bobsleigh. Moi-même, qui est la meilleure situation en France, je suis semi-professionnel. Cela signifie que je dois travailler d’avril à octobre avant d’être détaché pour la saison. Je travaille 40% du temps. Concernant les pousseurs, malheureusement c’est très difficile pour eux. Soit ils sont étudiants, soit ils travaillent et prennent des congés sans solde pour la saison. C’est une grosse différence avec les autres équipes. Aujourd’hui le top 20 mondial est professionnel (au moins en partie). En étant douzième mondial on peut dire qu’on est la première équipe non professionnelle.

L’objectif est de participer aux Jeux Olympiques 2018 à PyeongChang ?

L’objectif est un bon résultat à PyeongChang. Il y a quatre ans, je pouvais dire que mon objectif était de participer au JO. Aujourd’hui, c’est de faire un bon résultat.

Loic Costerg 2

« Tout le monde est prêt à se sacrifier pour son coéquipier. »

L’histoire de votre équipe commence en 2010, énormément de choses se sont passées, vous avez notamment participé aux Jeux Olympiques, c’est pour l’instant le meilleur moment que vous avez passé ?

Ça reste un très bon moment, un accomplissement. Mais depuis la saison dernière l’équipe est vraiment top, nous réalisons nos meilleurs résultats donc je dirais que depuis un peu plus d’un an je passe tous les jours le meilleur moment.

Comment se prépare-t-on pour cette compétition ?

Comme les autres. Il ne faut pas changer nos habitudes. Ça reste une compétition où le plus rapide gagne. Ce qui est plus dur, c’est de rester dans sa bulle.

Est-ce que votre équipe a un petit plus ? Comme un rituel, un chant ou autres ?

Aujourd’hui, notre petit plus est clairement l’ambiance du groupe. Tout le monde est prêt à se sacrifier pour son coéquipier. Cela n’a pas toujours été le cas…

Pour finir, que pourrions-nous te souhaiter de mieux ?

De continuer sur la lancée des deux dernières saisons, les blessures en moins !

 

Kentin

Photos : Page Facebook « Bobsleigh : Team loic Costerg »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s