Delphine Delrue : On peut rivaliser avec les asiatiques à long terme

Grande actrice d’une discipline peu médiatisée, Delphine Delrue pratique le badminton au haut-niveau et est médaillée à l’échelle nationale et internationale à plusieurs reprises, elle excelle dans son art ! Nommée comme une « jeunette » dans ce monde, à dix-huit ans elle commence tout juste à marcher dans la cour des grands. Récemment médaillée d’Or par équipe aux championnats d’Europe Juniors, et vice-championne de France en double dame, elle a accepté de répondre à nos questions. Entretien.

 

« On peut rivaliser avec les asiatiques à long terme. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Delphine, comment vas-tu ? Peux-tu te présenter s’il te plaît ?

D.D : Coucou ! Ça va bien merci ! Je m’appelle Delphine Delrue, j’ai dix-huit ans ! Je joue pour le club de l’Union Sportive Ecouen Ezanville et je suis actuellement en équipe de France et interne à l’INSEP.

Le badminton étant une discipline assez peu médiatisée, comment es-tu venue à pratiquer ce sport ? Et pourquoi avoir voulu aller aussi loin ?

J’ai découvert ce sport au forum des sports de ma ville. J’ai donc essayé à l’âge de six ans ! Même si je n’étais pas très bonne au début, j’ai continué et au fur et à mesure j’ai commencé à vraiment aimer ce sport ! Au bout de quatre ou cinq ans, je jouais déjà au niveau national donc j’ai voulu continuer dans le haut-niveau.

La domination est, en badminton, plutôt exclusivement asiatique… Que penses-tu de cela ? Les pays comme la France sont-ils capables de renverser cette tendance ? Selon toi, pourquoi les pays asiatiques raflent presque toutes les médailles ?

En effet, la domination est plutôt asiatique… Cela peut s’expliquer car pour eux le badminton est un des sports les plus populaires contrairement aux pays européens et notamment la France. Cependant, on voit que les européens commencent à gagner de nombreuses médailles au niveau mondial, ce qui prouve qu’on peut le faire ! Donc oui, je pense que si on continue dans cette voie et en continuant à travailler très dur on peut rivaliser avec les asiatiques à long terme.

 

« Il faut que je continue à progresser physiquement. »

Pour les matchs en double, arrives-tu à avoir totalement confiance en ton partenaire ? Avez-vous un rituel avant de commencer ?

La confiance est primordiale en double pour que la paire fonctionne bien. Pour ma part, j’ai une totale confiance en eux. On a des rituels entre les points pour communiquer ou pour reprendre ses esprits. Avant les matchs, on s’échauffe la plupart du temps ensemble.

Comment se passent tes entraînements ? Souvent en déplacement, tu t’entraines cependant la plupart du temps à l’INSEP ? Toujours avec le même partenaire ?

Je m’entraîne deux fois par jour à l’INSEP quand je ne suis pas en déplacement pour des tournois. Tous les doubles s’entrainent ensembles et lorsqu’on fait des situations de matchs on joue avec nos partenaires habituels.

Dans quelle discipline penses-tu pouvoir le plus progresser au vue de ton niveau et du niveau international ? Plutôt double dame ou double mixte ?

Je suis une joueuse de mixte et de double dame. Je pense que j’ai une marge de progression similaire dans les deux tableaux. Il faut que je continue à progresser physiquement car toutes les top paires mondiales sont beaucoup plus solides que moi dans ce domaine.

Comment te sens-tu dans ton club ? Penses-tu changer ?

Je m’y sens très bien, c’est mon premier club et pour le moment je reste fidèle à ce club !

Pour finir, qu’est-ce qu’on pourrait te souhaiter de mieux ?

Continuer à progresser pour essayer de gagner des tournois internationaux en Challenge et pourquoi pas viser au dessus. Essayer de me qualifier pour les championnats d’Europe seniors dans les deux catégories en 2018.

 

Tatou

Photo : Fédération Française de Badminton

Une réflexion sur “Delphine Delrue : On peut rivaliser avec les asiatiques à long terme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s