Sandy Paillot : On voit qu’une double montée n’est pas quelque chose d’inimaginable

Ils l’ont fait ! Après une saison 2015/2016 assez satisfaisante, les Choletais ont atteint l’objectif du club, monter en National. Avec un Sandy Paillot ambitieux et déterminé comme ses équipiers, ils ont su confirmer leur montée grâce à un match nul face à un concurrent direct, une rencontre sans vainqueur synonyme de victoire pour les joueurs du SOC. Mais tout cela ne serait pas arrivé sans l’entraîneur, une personne importante dans l’évolution de l’équipe comme nous le fait comprendre Sandy Paillot. Un an après sa première interview avec Le Sport En Pleine Interview, revoilà l’ex-lyonnais avec cette fois-ci le rôle de champion.

 

« Le match de la montée a été difficile face à un concurrent direct. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Sandy ! Peux-tu te présenter brièvement s’il te plaît ?

S.P : Bonjour. Je suis un défenseur central de trente ans. Formé à Lyon et passé par Grenoble, Épinal, Rouen, Paris FC et Limoges. Je joue depuis deux saisons à Cholet et nous avons validé notre accession en National le week-end dernier.

Il y a un an et quelques jours, tu nous consacrais une interview afin de nous parler de tes ambitions et tu nous avais dit que le SO Cholet était bien placé pour atteindre la National en 2017, es-tu devin (rires) ?

J’ai signé il y a deux ans à Cholet car il y avait déjà cette ambition à l’époque de rapidement monter en National et à l’intersaison, au vue de l’intersaison et de la fin de saison 2015/16 que nous avions effectué, on sentait qu’on aurait une carte à jouer cette année.

Comment as-tu vécu le match de la montée ?

Le match de la montée a été difficile face à un concurrent direct mais ça a rendu la montée encore plus belle même si on finit sur un match nul (1-1). On est mené au score et on égalise dans le dernier quart d’heure.

 

« Nous étions assez confiants avant la rencontre. »

Avais-tu une petite pression avant le début de la rencontre ou as-tu pris ce match comme une opposition normale sans enjeu particulier ? 

Nous n’avions pas de pression particulière sur ce match. On savait qu’il nous fallait au maximum une victoire sur les trois derniers matchs, et au vue de nos dernières rencontres on savait également qu’on était en bonne forme et sur une bonne dynamique. Donc nous étions assez confiants avant la rencontre.

Raconte nous un peu le scénario du match…

Nous sommes menés à la pause après une première mi-temps moyenne de notre part. Et on revient au score en fin de match après une seconde mi-temps beaucoup plus aboutie. Nous sommes allés chercher ce résultat et c’est bien de valider la montée sur cette rencontre.

Tu as aussi connu de grands moments à l’OL, est-ce que la sensation est la même ?

À l’OL, je n’étais pas titulaire donc c’est très différent. L’engouement est moins grand également. Mais par rapport à mes années à Grenoble et ma montée en Ligue 1, ça reste assez similaire même si il y a moins d’engouement.

 

« On voit qu’une double montée n’est pas quelque chose d’inimaginable. »

La saison prochain doit être très attendue, penses-tu que l’équipe pourrait créer un exploit comme celui de Luzenac quelques années auparavant ?

On remarque que cette saison trois des quatre promus sont très bien placés donc on voit qu’une double montée n’est pas quelque chose d’inimaginable. D’autant plus que nous avons un groupe avec beaucoup de joueurs qui ont joué en Ligue 1 et 2. Mais ça ne sera pas simple et je pense que dans un premier temps nous serons contents de nous maintenir au niveau National.

Que vous a dit le coach après le match ?

Il nous a félicité pour cette saison, pour notre sérieux et notre investissement. On lui doit également beaucoup car il nous fait progresser dans de nombreux domaines.

Comment avez-vous fêté ce titre ?

On a fêté le titre tous ensemble à Cholet. On a fait un resto puis on s’est retrouvé en boîte de nuit à Cholet. C’était sympa. On devrait également partir en stage à Marrakech pour trois jours.

Pour finir, que pourrions-nous te souhaiter de mieux ?

Refaire quelques saisons encore comme celle que je viens de faire.

 

Kentin

Photos :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s