Dylan Bolnet : On vise le trophée

Cela fait 38 ans que l’OM n’avait pas atteint ce cap. Il est vrai que la Gambardella ne réussit pas forcément aux U19 de Marseille mais cette saison Dylan Bolnet et ses équipiers ont décidé d’écrire l’histoire un peu plus en se qualifiant pour la demie-finale qui se jouera face au RC Lens le 30 avril prochain. Une rencontre face au FC Nantes serrée avant que l’attaquant Olympien vienne ouvrir le score en transformant un pénalty à la 84è minute. Une rencontre marquée par de nombreux événements dans les tribunes impliquant un ancien joueur de l’OM. En tout cas, Dylan Bolnet ne retient que la belle qualification obtenue. Entretien avec le futur adversaire du RC Lens.

 

« On vise le trophée. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Dylan ! Comment vas-tu ? Peux-tu te présenter brièvement s’il te plaît ?

D.B : Bonjour, ça va très bien ! Je m’appelle Dylan Bolnet, j’ai dix-neuf ans, je suis d’origine Martiniquaise, j’ai commencé le football à l’âge de 5 ans et c’est ma quatrième saison à l’OM.

Tu évolues en U19 à l’OM, vous vous êtes qualifiés en demie-finale de la coupe Gambardella, le moral doit être au top ?

On s’est qualifié en demie-finale de la Gambardella après un match assez serré contre le FC Nantes. Ce match s’est joué jusqu’au dix dernières minutes. Notre moral est même plus qu’au top car on a marqué notre empreinte au sein de ce club car cela fait plus de 38 ans que les U19 n’avaient pas atteint ce dernier carré. Maintenant, je ne vais pas vous cacher, on vise le trophée.

Il est vrai que la coupe Gambardella ne réussit pas tellement à l’OM, au départ c’était un réel objectif ?

La coupe Gambardella fait rêver tous les jeunes de tous les centres de formation, toutes les équipes croient en leur chance dans cette coupe que ce soit du plus bas niveau au plus haut. Lorsque nous sommes entrés dans cette coupe en 64ème de finale, notre objectif était plus à court terme, c’est à dire de gagner les matchs un par un. Arrivé en huitième de finale contre Le Havre, le club nous a vraiment fait part de tout son engouement pour cette compétition, c’est à partir de ce moment que cette coupe est devenue un vrai objectif !

Dylan Bolnet

« Nous portons le maillot le plus prestigieux de France. »

C’était un match très serré face à un FC Nantes réduit, quelle était la tactique de match ?

Lors de la causerie d’avant match, notre directeur et le président nous ont parlé, ils nous ont rappelé que nous portons le maillot le plus prestigieux de France. Nous n’avons pas spécialement adopté une tactique différente pour ce match, nous avons joué notre football comme chaque week-end, l’entraîneur nous a dit de ne pas paniquer si le FC Nantes venait à ouvrir le score, d’aller les presser et de prendre de la profondeur étant donné que nous avons des joueurs rapides en attaque.

Le match était parfois long comme à chaque fois, en tant que joueur, as-tu eu ce ressenti ?

Lorsque nous sommes les acteurs du match, on ne ressent pas spécialement ce genre de sensation, nous sommes restés concentrés et patients jusqu’au coup de sifflet final, après, je dois avouer que le match a commencé à être long après notre ouverture du score, une minute nous paressait être une éternité.

Que s’est-il passé dans ta tête lorsque ton équipier a ouvert le score ?

J’ai regardé mon coéquipier frapper ce penalty juste derrière la cage car j’avais mal à ma cheville après le tacle qui a provoqué le penalty. J’étais confiant, il est très agile devant les buts, je savais qu’il allait la mettre au fond, je me suis dit dans ma tête « Les gars, on l’a fait, on est en demie-finale. » La mission a été accomplie.

Dylan Bolnet 2

« Nous allons entamer ce match sans pression. »

L’ambiance était très tendue dans les tribunes, est-ce que cela vous a touché ?

À notre arrivée dans le bus, les supporters du FC Nantes nous ont fait un accueil « magnifique » je dois dire, des doigts d’honneurs, ils frappaient sur le bus etc. Mais ce qu’ils ne savent pas, c’est qu’à l’OM , ce genre de situation nous donne encore plus de force pour gagner ce match, ça monte notre adrénaline. Ensuite, concernant la bagarre en fin de match, ça n’aurait jamais dû arriver, en tout cas pas dans un stade de football, en plus c’est notre collègue (ancien de l’OM) qui était impliqué dedans, ça nous a nullement infectés, nous sommes restés soudés jusqu’au bout.

Quelques joueurs de ton équipe sont venus chambrer les personnes de la Tribune Loire, ce geste est-il du à un manque de respect venant des supporters ?

Ce geste n’était vraiment pas méchant, ce geste est venu pour représenter en fin de compte comme une libération après notre victoire, simplement pour dire aux supporters que même s’ils étaient 5000 contre nous, nous avons pu jouer notre football et l’emporter.

Vous allez affronter le RC Lens en demie-finale, une équipe redoutable, comment allez-vous préparer ce match ?

Nous savons que nous allons rencontrer l’un des meilleurs centres de formation mais ça ne nous effraie pas, ils ont le même niveau qu’au Havre. Ce sont eux les favoris pas nous donc nous allons entamer ce match sans pression mais ça reste un match de coupe et qu’une seule équipe va passer, espérons que les couleurs soient bleues et blanches.

Pour finir, que pourrions-nous te souhaiter de mieux pour la suite ?

Soulever le trophée au stade de France après notre victoire en finale et le ramener à Marseille après 38 ans.

 

Kentin

Photos : Yannick Parienti / OM.net (1) ; Meryll Vian / OM.net (Photo de couverture & 2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s