Harmony Peyre : Peu de personnes croyaient en nos chances

Elle et ses équipières ont fait la une de tous les journaux locaux. Loin d’être favorites, les joueuses de Venelles ont su réaliser la performance parfaite pour remporter cette finale de coupe de France féminine alors qu’elles n’étaient pourtant pas favorites mais Harmony Peyre et ses amies ont montré que les équipes inférieures étaient capables de gagner des compétitions majeures en France. Même si elles sont qualifiées pour la compétition Européennes, les volleyeuses de Venelles ne devront pas se reposer sur leurs lauriers puisqu’une qualification pour les playoffs est le nouvel objectif pour clôturer une saison presque exceptionnelle. Entretien avec Harmony Peyre.

 

« Peu de personnes croyaient en nos chances.« 

-L-S-E-P-I : Bonjour Harmony, comment vas-tu ? Peux-tu te présenter pour mes lecteurs s’il te plaît ? 

H.P : Bonjour, ça va très bien merci ! Alors, je m’appelle Harmony Peyre, j’ai vingt ans et je suis Normande.

Tu viens de remporter la coupe de France féminine de volleyball avec Venelles, comment se passe ce lendemain de victoire ?

C’est un sentiment très particulier. Forcément c’est un énorme bonheur. Ce titre est synonyme d’objectif atteint puisque nous sommes européens. Nous n’étions pas favorites mais voilà c’est la beauté du sport. Nous sommes rentrées tôt ce matin. Donc aujourd’hui je récupère avant de ré-attaquer la semaine qui arrive et je travaille pour mes cours, devoirs à rendre obligent ! J’ai aussi passé un peu de temps ce matin à répondre à tous les messages. Il y a eu un très grand engouement autour de cette finale, les supporters, bénévoles, dirigeants ont été extraordinaires ! On se doit vraiment de leur rendre l’appareil !

Comment as-tu réagi lors du dernier point ?

Tout d’abord, il y a l’échange d’anthologie précédent à quinze partout dans le Tie Break ! On sauve deux balles de match. Après l’échange complètement fou, on a la balle de match. On sait qu’on doit tout lâcher et saisir cette opportunité. C’est chose faite avec le bloc-out obtenu par notre pointue ! Toute l’équipe s’est réunie pour savourer ce précieux moment. Nous sommes allées saluer l’équipe adverse. Très vite, on a voulu aller communier avec toutes les personnes présentes. C’était incroyable, on se devait de partager cela tous ensemble !

Comment abordais-tu le match ?

Je crois qu’on l’a abordé de la meilleure des manières. On était persuadée de nos forces. Peu de personnes croyaient en nos chances. Alors on y a été sans pression. Beaucoup ont parlé dans la presse, je pense que ça a beaucoup joué dans nos têtes. On ne l’a pas volé cette place en finale, on a été la chercher. Le travail paye toujours ! Selon le coach, il faut croire pour espérer … Au delà de tous les aspects tactiques, techniques, c’est le cœur qui a parlé. La semaine dernière, on recevait Quimper à la maison, c’était une date particulière pour le club car il fêtait ses dix ans en professionnel. L’équipe qui avait obtenu la montée à l’époque était présente. Ce fut un très beau moment de partage. Alors cette victoire est vraiment symbolique, dix ans après il y a le premier titre du club. C’est vraiment quelque chose d’incroyable. Elles seront à jamais les premières, tout comme notre équipe pour le titre.

 

« C’est la magie du sport.« 

La coupe de France était clairement l’objectif de la saison ?

Complètement ! L’objectif annoncé était la qualification en coupe d’Europe ! Pour y parvenir il y a trois chemins. Il fallait terminer dans le top quatre du championnat, gagner les playoffs ou remporter la coupe de France. Alors oui, la coupe était un véritable objectif. Et inscrire une première ligne au palmarès du club aussi !

Vous avez montré que les équipes qui sont considérées comme inférieures peuvent réaliser de grandes choses ?

Bien sûr ! Tant que la ligne d’arrivée n’est pas franchie ce n’est jamais fini ! C’est la magie du sport.

Que vous a dit le coach avant le début du match ?

Un petit discours qui nous a bien fait rire ! Sans blague, il a insisté sur le fait de jouer. Comme quoi une finale ça ne se joue pas mais ça se gagne ! Mais forcément pour gagner il faut jouer donc il nous a dit d’être très joueuses à tous les moments, de prendre du plaisir et d’être ensemble.

 

« On sait que tout est possible. »

Qu’est-ce que cela fait de se dire que tu as écrit un bout de l’histoire de ce club ?

Très honnêtement, je ne réalise pas encore ! Mais une chose est certaine c’est que je suis très fière pour ce club ! Les personnes qui y travaillent, les bénévoles, les dirigeants et supporters sont vraiment des gens biens. Ils le méritent, nous soutiennent. Le travail effectué depuis août avec l’équipe et le staff est récompensé ! C’est le premier titre, il a forcément une saveur particulière.

La salle n’était pas pleine, on voit encore que le volleyball féminin est toujours sous-estimé en France mais vous avez pu compter sur vos supporters ?

Je dirai le volleyball en général. Je pense que pour qu’un sport soit médiatisé il faut avoir une équipe nationale qui soit performante. C’est le cas avec la Team Yavbou ces dernières années. Ils ont été champions d’Europe, ils ont gagné la Ligue Mondial et obtenu leur qualification pour les J.O. Alors forcément on a beaucoup parlé de cette fabuleuse équipe, ce qui a ramené la lumière sur le volleyball en France. La chaîne l’Équipe diffuse quelques matchs pendant la saison de LAM et LAF. Cela prend du temps mais les choses sont en train de bouger ! Bien sûr qu’on a pu compter sur nos supporters ! Mais l’ambiance générale était très bonne ! Avec la bande de Béziers et leurs 490 supporters présents, les supporters d’Ajaccio, de Nantes, de Chamaliere etc

Harmony Peyre

Maintenant, il va falloir se concentrer sur le championnat puisque vous allez affronter l’ASPTT Mulhouse ? Un match qui s’annonce compliqué puisque les Mulhousiennes sont confiantes…

Oui c’est un nouveau combat qui commence devant les caméras de la chaîne l’Équipe ! Il faut très vite se remettre dans les rangs.

L’objectif est d’arracher une qualification pour les playoffs ?

Il est évident qu’on se doit d’être en playoffs même si les objectifs sont atteints, on en veut plus, on a soif de victoires. Il nous reste trois matchs dont un à la maison. On va quand même rencontrer Mulhouse et Béziers à l’extérieur et Evreux à domicile. Ce sera encore la guerre pendant trois semaines. Ensuite, notamment avec le scénario de la saison dernière, on sait que tout est possible. Cette année, le championnat est très dense, il n’y avait aucun match facile. On a notre festoon entre les mains, à nous de jouer.

Pour finir, que pourrions-nous te souhaiter de mieux pour la suite ?

Tous le meilleur (rire). Pour commencer, obtenir ma L3 car le double projet m’est très important. En terme sportif, continuer de progresser, travailler et le travail payera.

 

Kentin

Photos : Page Facebook Pays d’Aix Venelles Volleyball

Une réflexion sur “Harmony Peyre : Peu de personnes croyaient en nos chances

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s