Morgane Detrez : Je me demandais pourquoi j’allais à l’entraînement

Gymnaste prometteuse depuis l’âge de huit ans, elle était considérée comme l’une des plus grandes espoirs de la gymnastique française pour les Jeux Olympiques 2016 à Rio. Aussi forte au concours général que sur chaque agrès individuel, elle était sur tous les podiums qu’ils soient nationaux ou internationaux ! Une blessure au coude, trop longtemps ignorée, aura eu raison d’elle… Quittant le haut niveau et l’équipe de France qui tenaient tant à elle, elle continue, cependant, à s’entraîner plusieurs fois par semaine pour s’entretenir comme elle nous l’explique. Elle partage tout de même ses entraînements avec ses amies du pôle de Saint-Étienne. Entretien avec une ex-gymnaste remplit de gentillesse.

 

« Je vivais gym, je mangeais gym, je parlais gym et je dormais gym. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Morgane, comment vas tu ? Peux-tu te présenter s’il te plaît ? 

M.D : Bonjour, ça va. Je m’appelle Morgane Detrez, j’ai seize ans et j’ai commencé la gymnastique à l’âge de deux ans dans le club de l’Albonaise de Franconville. Lorsque j’ai eu huit ans, je suis rentrée au pôle de Toulon et par ailleurs j’ai aussi changé de club. Ensuite, j’ai fait pas mal de résultats au niveau national et je suis rentrée en équipe de France à partir de 2011. Après, j’ai fait quelques matchs internationaux et en 2013 je suis rentrée au pôle de Saint-Étienne. Depuis août 2015, j’ai décidé d’arrêter le haut niveau.

morgane-detrez

Toute jeune tu t’es tournée vers la gymnastique et tu as vite progressé ! Pourquoi la gym ? Comment as-tu développé ce mental de championne qui t’a amené à rentrer dans le haut niveau très jeune ?

Tout simplement parce que j’étais super active et que ma maman a aussi pratiqué la gymnastique. Je ne pense pas avoir développé un mental ou autres, je pense que l’envie de faire ça était tellement forte que je vivais pour la gymnastique étant petite. Je vivais gym, je mangeais gym, je parlais gym et je dormais gym. C’était toute ma vie ! Mon seul rêve était de participer aux Jeux Olympiques, je ne pensais qu’à ça !

Après de nombreuses années en Équipe de France, quel est ton meilleur souvenir ?

Mon meilleur souvenir en équipe de France ? C’est sûrement le Gymnix en 2013 quand je suis allée au Canada.

morgane-detrez-2

« Je me demandais pourquoi j’allais à l’entraînement. »

Tu quittes cette équipe nationale à cause des blessures… Avec le recul, que penses tu de ce choix ?

Je ne regrette rien parce que je savais que je n’arriverai jamais à revenir à mon meilleur niveau.

Si tu avais un regret, quelque chose que tu aurais aimé réussir mais que, faute de temps, tu n’as pas atteint, qu’est-ce que ça serait ? 

J’aurais aimé que ma blessure soit prise vraiment au sérieux dès le début et de ne pas attendre plus d’un an avant de voir la vérité. J’aurais aimé me faire opérer directement et d’avoir peut-être plus de temps pour reprendre et pourvoir finir mon cycle olympique correctement.

Tu reprends le chemin du gymnase en septembre dernier et tu annonces un arrêt, sûrement éphémère, de la gymnastique… Expliques nous un peu ta décision ?

Tout simplement parce que je n’aime pas travailler dans le vide, je n’avançais plus à l’entraînement et je ne me faisais plus plaisir. Tous les jours, je me demandais pourquoi j’allais à l’entraînement. Avant ma blessure, mon seul objectif était de travailler pour pouvoir aller aux Jeux Olympiques mais maintenant aucun objectif me pousse à aller de l’avant.

Seulement quelque temps après cet arrêt, on te retrouve à nouveau dans une salle… Est-ce que tu t’entraines comme avant ou beaucoup moins ?

J’y suis juste retournée pour « m’entretenir », je m’entraîne deux à trois fois par semaine, je m’entraîne jamais plus de deux heures par entraînement.

morgane-detrez-3

« Réussir mon bac. »

Tu as longtemps été au pôle de Toulon, as-tu gardé contact avec tes anciennes coéquipières ?

Quelques contacts mais assez vagues, surtout avec Lauryn, Oréane et les Réunionnaises (Océane, Mathilde et Loan).

As-tu une petite anecdote à nous raconter ?

Je n’ai pas forcément de petites anecdotes.

Que pourrions-nous te souhaiter de mieux pour la suite ?

Réussir mon bac.

 

Tatou

Photos : Anh-Viet Chau

Une réflexion sur “Morgane Detrez : Je me demandais pourquoi j’allais à l’entraînement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s