Loanne Martino : Je suis très chanceuse et je remercie mes parents pour ça

Jeune, pétillante et énergique, voilà comment nous pouvons définir Loanne Martino. Passionnée de voyage mais aussi de volleyball, cette jeune Parisienne a décidé d’associer ces deux passions en partant une année aux Etats-Unis tout en continuant de pratiquer son sport de prédilection. Un voyage qui l’a rendu amoureuse et folle de ce pays si grandiose. Partie en août dernier, tout a commencé par un défi lancer par son père. Un challenge peu commun mais si impressionnant, elle n’aura jamais vécu un au revoir aussi dur que celui-ci mais notre jeune volleyeuse aime les défis. En tout cas, elle sait que rien n’aurait été possible sans ses parents et en restera éternellement reconnaissante. Alors que des projets sont en train de naître, Loanne Martino a accepté de répondre à nos questions.

 

« J’aime relever des challenges !« 

-L-S-E-P-I : Bonjour Loanne ! Comment vas-tu ? Tout d’abord, bonne année 2017 ! Accepterais-tu de te présenter pour mes lecteurs ?

L.M : Bonjour Kentin, je vais très bien merci ! Bonne année à toi aussi, beaucoup de réussite pour ton journal ! Je m’appelle Loanne Martino, je vais avoir dix-huit ans le mois prochain, et cette année je suis une étudiante échange au États Unis.

loanne-martino-1

Merci beaucoup Loanne !Tu pratiques donc le volleyball depuis une dizaine d’années, c’est une réelle passion ? Le moment où tu te sens le mieux ?

Je pratique le volleyball depuis que j’ai sept ans en effet. Ce sport est devenu une réelle passion et prend une énorme place dans ma vie, je suis toujours dans les gymnases que ce soit pour m’entraîner, jouer un match ou même coacher des petits enfants. Le volley est vraiment comme un échappatoire pour moi, un moment où je ne pense à rien, où je me donne à fond pour ce que j’aime faire.

Mais tu es actuellement aux États-Unis, comment as-tu fait pour continuer à pratiquer ta passion ?

Avant de partir, j’avais effectivement peur de ne pas pouvoir continuer ma passion durant cette année. Mais j’ai eu la chance d’intégrer l’équipe première du lycée que les Américains appellent « Varsity », durant l’automne. Après la fin de la saison avec l’école qui s’est finie en novembre, j’ai fait des tests et été sélectionnée dans le club « Whatcom Impact ». Ma saison en club commence tout juste, et durera jusqu’à la fin de l’année.

En plus, partir dans ce pays que tu aimes tant était d’abord une histoire de défi ?

Oui, j’avais déjà visité les États-Unis plusieurs fois auparavant durant les vacances et j’étais complètement tombée amoureuse du pays. J’aime bouger, je ne suis pas une personne qui aime avoir la même routine. Un jour durant une conversation banale avec mon père, il m’a dit « cap d’aller un an aux États-Unis ? », et je lui ai répondu « Évidemment ». J’aime relever des challenges !

loanne-martinoloanne-martino-3

« Je suis très chanceuse et je remercie mes parents pour ça.« 

Comment t’es-tu intégrée à la vie américaine ?

J’avoue que quand je suis arrivée en août dernier j’étais vraiment stressée, mais j’ai pris mon courage à deux mains et je me suis dis « Fonces ! Tu n’as rien à perdre ». Je vis dans une famille d’accueil et je vais au lycée tous les jours. J’ai vraiment réussi à m’intégrer très vite grâce au volley car les gens étaient nombreux à venir nous supporter pendant nos matchs, et j’étais la seule joueuse qu’ils ne connaissaient pas, et en plus, une joueuse française ! Donc les gens ont commencé à me parler et à s’intéresser à moi.

Expliques nous un peu comment tu as organisé cela.

J’ai commencé à m’y prendre en octobre 2015, car la procédure est très longue. Je me suis déjà renseignée à propos des organismes d’étudiants échanges, et j’ai choisi WEP qui est présent dans différent pays. J’ai dû passer un test d’anglais et un entretien. Suite à ça, vers mi-novembre, on m’a annoncé que j’avais réussi les tests, j’ai donc commencé mon dossier qui était très long et très détaillé, mais que j’ai réussi à vite finir avec une énorme aide de mes parents. Ensuite, WEP, qui est mon organisme français, a envoyé mon dossier aux États-Unis pour qu’un organisme américain accepte mon profil, celui en question est CHI. Puis, je n’avais plus qu’à attendre qu’une famille d’accueil n’importe où en Amérique me choisisse pour m’accueillir pendant un an. La plupart du temps les étudiants échanges commencent à savoir où ils vont aller vers mars ou avril pour les plus chanceux, mais l’année, certains ont commencé à recevoir leur famille à partir de janvier, dont moi. Puis, ensuite il n’y avait plus qu’à attendre et faire mon visa, et me voilà aujourd’hui en Amérique !

C’est une expérience inoubliable puisque tu adores voyager. Aimerais-tu faire ta vie là-bas ?

Oui c’est vraiment une expérience inoubliable et qui m’apporte énormément, je suis très chanceuse et je remercie mes parents pour ça. Effectivement, c’est vraiment un pays dans lequel j’aimerai vivre plus tard et je commence déjà à construire des projets, qui j’espère, deviendront concrets et me permettront de faire ma vie là-bas !

« S’il vous plaît redonnez moi ma baguette de pain !« 

Comment est la vie à Seattle ? Pas trop de MacDonald ?

Je vis en réalité à Blaine, une ville à deux heures du nord de Seattle, à la frontière du Canada. Concernant l’alimentation, c’est vraiment pas terrible, j’essaie de faire attention à ce que je mange parce que les kilos arrivent vite ici, j’avoue que la nourriture française me manque beaucoup. Quand on parle fast-food en France, on pense à McDo ou KFC, mais ici, ils sont vraiment rares parce qu’il y a au moins vingt autres chaînes de fast-food implantées partout ! Je mangeais rarement fast-food en France, et ça me faisait plaisir quand j’en mangeais un, mais ici, ça ne donne même plus envie. S’il vous plaît redonnez moi ma baguette de pain !

loanne-martino-2

Les clichés que l’on voit dans les séries, sont-ils vrais ?

Si vous pensez à High School Musical avec tout le monde qui danse à la cafétéria, non (rire). Mais sinon tous les autres clichés sont présents comme les footballeurs, les cheerleaders et le lycée qui encourage durant les matchs. Il y a aussi les casiers, les gens avec leurs voitures, les bals, les grandes assemblées dans le gymnase, les heures de service pour la communauté ou encore les clubs etc. Tout ça est vrai !

Tu es rendue à la moitié de ton voyage, le temps passe trop vite n’est-ce pas ?

Le temps passe à une vitesse incroyable car les journée sont bien remplies et défilent vite ! Honnêtement, ce sont les cinq mois les plus rapides de ma vie, je ne peux même pas imaginer que je suis à mi-parcours de mon année d’échange !

loanne-martino-5

« Je vis des choses incroyables. »

Tu tiens aussi un blog et une chaîne YouTube pour procurer et raconter les sensations que tu vis aux autres, c’est quelque chose de très important pour toi ?

Je vis des choses incroyables, et j’essaie de faire partager mon aventure avec ma famille et mes amis du mieux que je puisse. Ça me laissera une trace écrite, dans dix ans quand je ne me souviendrai plus de certains détails, et que je relierai mes articles ou reverrai mes vidéos, je serai contente d’avoir tenu à jour mon blog et ma chaîne YouTube, donc oui c’est vraiment important même si je n’ai pas énormément de temps !

Comment vis-tu l’éloignement avec ta famille et tes amies ?

Je le vis bien, je suis une personne assez indépendante, et être loin de ma famille et de mes amis ne me gêne pas vraiment. Parfois certaines choses me manquent un peu, mais j’ai des contacts réguliers avec eux et je sais que je les reverrai dans quelques mois, donc je préfère vivre cette année à fond et profiter de chaque instant !

Tu dois en faire rêver plus d’une ?

Oui, je vis une aventure unique et incroyable et beaucoup de personnes m’envient, et je ne regretterai jamais d’être partie, je suis vraiment fière. Mais après tous les moments que je vis ne reflètent pas forcément toutes les bonnes choses que je publie sur Facebook ou Snapchat, c’est l’envers du décor, il y a aussi des galères et des mauvais moments et certaines personnes ne le voient pas et pensent que c’est un rêve 24/24h.

Conseilles-tu cette expérience aux autres ?

Évidemment ! Cette expérience est la meilleure chose qui me soit arrivée dans ma vie jusqu’à présent. Je rencontre de nouvelles personnes tous les jours, j’apprends tous les jours de nouvelles choses, une nouvelle culture, une autre vision du monde et de la vie, je vis des moments uniques que jamais je n’aurai pu vivre si j’étais restée en France ! J’ai énormément changé en l’espace de cinq mois déjà, et quand je rentrerai en France, c’est sûr que j’en ressortirai grandie et changée. Je recommande cette expérience à tout le monde !

loanne-martino-4

Question compliquée, quel moment retiens-tu cette première « période » ?

Effectivement c’est une question compliquée (rire). Beaucoup de moments m’ont marqué ! Mais je pense que celui qui prend le dessus est quand je jouais avec mon équipe Varsity au début de l’année et que tout le lycée était dans les gradins pour nous encourager. À chaque début de match nous étions face au drapeau des États-Unis avec la main sur le cœur et l’orchestre qui jouait l’hymne américain, ou alors quelqu’un le chantait. Je me souviens aussi, lors de mon dernier match à domicile que l’on appelle « senior night », qui était la remise de récompenses des joueuses qui étaient en dernière année de lycée, j’ai reçu des récompenses et été applaudie par tout le lycée, après le discours d’une des joueuses de mon équipe. C’était le moment le plus émouvant pour moi !

Profites bien et nous te souhaitons une bonne fin de voyage !

Merci beaucoup !

 

Kentin

Photo : Loanne Martino

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s