Laura Valette : Ici j’ai tout ce qu’il me faut pour courir vite

Elle fait la fierté de sa ville, de son entraîneur, de ses amis mais surtout de sa famille. Du haut de ses dix-neuf ans, Laura Valette a déjà un palmarès bien étoffé. Alors qu’elle devient championne Olympique de la jeunesse en 2014, le retour à la réalité fut dur pour notre Nantaise préférée qui a vu son entraîneur mettre fin à leur collaboration après quelques années passées ensemble mais elle vit aussi sa côte de popularité monter en flèche et se vit décrocher un contrat en Or avec son sponsor, PUMA. Des rebondissements qui font que la jeune athlète s’entraine encore plus dur afin de montrer sa hargne de vaincre à la France entière et pourquoi pas cette fois-ci décrocher une médaille d’Or aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Après son entrainement, Laura Valette a gentiment accepté de répondre à nos questions.

 

« Il y a beaucoup de filles talentueuses en France. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Laura, comment vas-tu ? Accepterais-tu de te présenter pour nos lecteurs s’il te plait ?

L.V : Bonjour, ça va ! Je m’appelle Laura VALETTE, j’ai dix-neuf ans et je suis sportive de haut niveau sur 100 m haies et 60 m haies.

Tu es donc la pépite du sprint français, n’est-ce pas parfois difficile de porter cette « pancarte » ?

Merci pour le compliment, je n’ai cependant pas le sentiment d’avoir cette pancarte puisqu’il y a beaucoup de filles talentueuses en France actuellement.

laura-valette-1

« Le retour à la réalité n’a pas été aussi simple. »

Je rappelle à mes lecteurs qui tu as été championne olympique de la jeunesse dans l’épreuve du 100m haies, un titre qui a clairement changé ta vie ?

On ne peut pas cacher le fait que cela ait changé ma vie. J’ai depuis un sponsor (PUMA) qui m’aide beaucoup, des aides financières de la part du Pôle Nantais, et je bénéficie en plus d’horaires aménagés pour mes études supérieures. J’ai également un peu plus de reconnaissance.

Un titre obtenu en 2014, que s’est-il passé après ?

Le retour à la réalité n’a pas été aussi simple que je pouvais l’imaginer, mon ancien entraîneur a mis fin à notre collaboration, j’ai donc changé d’entraîneur, je suis maintenant avec Richard Cursaz et j’ai intégré son nouveau groupe d’entraînement qui est le pôle espoir de haut niveau. Ça n’a donc pas été facile sur le coup mais avec du recul je n’en tire que du positif.

 

« Ici j’ai tout ce qu’il me faut pour courir vite. »

On sait tous que chaque athlète rêve de participer aux Jeux Olympiques, le fait de ne pas y avoir participé cet été a été une grosse déception ? 

Non pas du tout, ce n’était même pas un objectif d’ailleurs. En athlétisme, c’est assez rare de participer aux Jeux Olympiques à dix-neuf ans surtout sur les haies. Mais j’ai adoré les regarder de ma télévision.

Maintenant, si on suit la logique des choses, tu vises donc Tokyo 2020 ?

Oui ! C’est assez dur de se projeter quatre ans dans le futur surtout à mon âge mais c’est un objectif à long terme.

Et tes ambitions pour 2017 ?

Pour 2017, ce sera les championnats de France en salle puis les championnats d’Europe espoirs cet été.

Où pourrons-nous te retrouver l’année prochaine ?

Je compte rester m’entraîner à Nantes, ici j’ai tout ce qu’il me faut pour courir vite. Avec le staff médical, le coach, le groupe d’entraînement et ma famille. En compétition, je ne sais pas trop, je vais voir avec le coach mais ce sera sûrement les championnats de France élites toutes catégories et des compétitions internationales. Je ne sais même pas encore ce qu’il y aura. Chaque chose en son temps !

 

Kentin

Photo : Patrick Léger et http://www.new.cn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s