Sébastien Arrouët : Faire rêver les mômes

Ce tournoi fait rêver les moins de onze ans ! Jouer contre l’Olympique de Marseille, le FC Barcelone ou encore Chelsea, il n’y a rien de plus prestigieux pour faire rêver les mômes ! Directeur du tournoi depuis plusieurs années maintenant, Sébastien Arrouët a misé cette année sur la crème de la Ligue des Champions en invitant des clubs comme le FC Séville ou encore le Benfica Lisbonne après avoir fait venir quelques clubs asiatiques l’an passé. Mais ce jeune directeur remplit d’énergie a aussi décidé de lancer un nouveau tournoi européen avec des U9, le Distinxion Whis Sports MiniEuro. Un challenge qui accueillera notamment l’Ajax Amsterdam ou encore Manchester United. Une compétition à retrouver fin avril mais avant ça direction le Stade de Gagné pour le Kappa E. Leclerc MiniMondial qui aura lieu quelques jours avant. 

 

« J’ai besoin d’être dans l’action permanente. »

-L-S-E-P-I : Bonjour Sébastien, comment vas-tu ? Accepterais-tu de te présenter pour nos lecteurs s’il te plaît ?

S.A : Nous avons accueilli le 14 décembre nos partenaires pour la présentation des vingt-quatre têtes de série de la dix-neuvième édition du Kappa E. Leclerc MiniMondial dont presque un tiers sont des nouveaux clubs ! Donc ça va forcément très bien !  J’ai trente-cinq ans. Je dirige le MiniMondial, qui ne s’appelait pas ainsi à l’époque, depuis sa création en 1999. J’ai été Manager Général du club d’Orvault SF jusqu’en 2013. Aujourd’hui, je gère une société d’événementiel qui organise entre autres des stages vacances et maintenant aussi le Distinxion Whis Sports MiniEuro.

Tu es donc directeur du Kappa E. Leclerc MiniMondial mais aussi adjoint au Maire d’Orvault délégué à la Culture. Des programmes chargés chaque journée non ?

Ce sont deux responsabilités bien distinctes. En règle générale, le début de semaine est consacré à ma vie professionnelle, quant à ma vie politique je commence plutôt à partir du jeudi. J’ai pourtant toujours en tête la totalité de mes projets : j’essaie toujours de construire des passerelles entre ces deux univers qui sont le sport et la culture. J’ai besoin d’être dans l’action permanente. Alors oui, ça fait des journées bien chargées, mais c’est cette adrénaline et ce rythme soutenu qui me permettent de rester créatif et d’être tout simplement bien dans mes baskets ! Mes deux casquettes sont vraiment complémentaires et passionnantes. Elles sont l’origine de relations humaines fortes et elles me nourrissent intellectuellement. C’est mon équilibre, en fait !

 

« Une grande fierté ! »

Alors l’an dernier, le MiniMondial a supprimé une catégorie, celle des U13, pourquoi avoir fait ce choix ?

Un choix stratégique. Nous avions l’ambition de monter le tournoi très haut. D’en faire le premier de France ! Un choix s’imposait donc sur la catégorie. On ne peut pas jouer sur tous les tableaux. Cela s’est fait naturellement. Nous n’avons pas de regrets !

Il y a aussi une nouveauté cette saison puisqu’il y a des tournois qualificatifs, comment ça se passe ?

Soixante-douze équipes participent à douze étapes qualificatives depuis octobre jusqu’en janvier. De Paris à Marseille. Avec deux qualifiés sur chaque centre, le club qui accueille et celui qui se classe premier de la formule championnat. En comptant cette phase qualificative, cela représente deux cent seize équipes et plus de deux mille cinq cent joueurs ! Il y a une deuxième nouveauté. Et pas la moindre. L’organisation du tournoi en partenariat avec l’ensemble des clubs de football d’Orvault. C’est un acte très fort ! Une grande fierté !

 

« Faire rêver les mômes ! »

Est-ce que pour l’édition 2017, nous pourrons voir ou revoir des équipes asiatiques ?

Non ! Nous avons déjà fait fort sur l’Asie avec le Japon, la Thaïlande et le Viêt-Nam. Nous misons cette année sur la crème de la Ligue des Champions et de l’Europa League : trois clubs de Premier League, deux du Calcio, deux de la Liga, le Benfica Lisbonne, presque toute la Ligue 1 … Au niveau exotique, nous aurons toute la Bretagne pour la première fois puisque Guingamp a enfin dit oui et Rennes revient (rire) ! Plus sérieusement, une équipe de Tahiti, parrainée par Marama Vahirua pourrait compléter le tableau.

Tu diriges aussi le MiniEuro pour sa première édition, un tournoi pour les U9, comment t’es venu l’idée d’organiser cela ?

C’est la suite logique des choses. Au départ, nous voulions relancer le tournoi U13 abandonné avec le MiniMondial. Après réflexion, nous sommes plutôt partis sur les plus petits.

En plus, tu as réussi à faire venir l’Ajax Amsterdam, une équipe qui n’est jamais venue au MiniMondial, c’est une grande « réussite » pour cette première ?

Oui l’Ajax fait partis des clubs comme le Celtic, Dortmund ou Milan que nous draguons chaque année sans réussite. Et là, premier mail pour le MiniEuro et réponse illico d’Amsterdam ! Manchester et la Juventus seront également de la fête. L’ADN des deux tournois est identique : Faire rêver les mômes !

 

« Les deux événements sont complémentaires. »

N’est-ce pas difficile de gérer le MiniMondial mais aussi le MiniEuro ?

La cohabitation est optimale ! Les deux événements sont complémentaires. L’expérience du premier sert le deuxième. La fraîcheur du deuxième permet au premier de rester en alerte ! Cela crée une véritable émulation.

Où pourrons-nous retrouver ce tournoi ?

Le MiniEuro est organisé sur deux centres de foot à cinq : Le Five à Sautron qui appartient aux frères Cantona et Le Sporting Club à St-Herblain.

On se donne donc rendez-vous début avril pour le MiniMondial !

Au carré VIP ou au carré VIB (Very Important Bénévole) en haut de la tribune. Cette année les bénévoles sont choyés comme les partenaires !

 

Kentin

Photo : Claire Caillard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s