A la découverte de Théo Jouvin

Il a tout pour réussir, la structure, le club, la motivation et le staff, le jeune Théo Jouvin n’a qu’un seul rêve, fouler le parquet du monde professionnel. Actuellement en cadet, ce jeune basketteur a encore tout le temps pour réussir son objectif et réaliser son rêve. A seulement seize ans, ce jeune Toulousain est formé dans l’un des clubs emblématiques du championnat français,l’ELAN Chalon/Saône. Allez le découvrir dans notre interview.

 

-L-S-E-P-I : Bonjour Théo, comment vas-tu ? Est-ce tu pourrais te présenter s’il te plaît ?

Bonjour, je m’appelle Théo Jouvin, j’ai seize ans, c’est ma deuxième année en cadet à Chalon sur Saône et je viens de Toulouse.

Tu joues au basketball, qu’est-ce qui t’as donné envie de pratiquer ce sport ?

Je suis depuis tout petit plongé dans ce sport. Toute ma famille faisait partie d’un club, et on m’a directement mis là-dedans. J’ai adoré, et je ressens toujours cette même passion.

 

Quand as-tu su que ce sport était pour toi une passion ?

Dès que je suis rentré au pôle espoirs de Toulouse. Je me suis rendu compte que ce n’était pas qu’un simple jeu et que je voulais continuer à toujours jouer.

Tu joues au niveau national en cadet avec l’Elan Sportif Chalon/Saône, ça doit être quelque chose de génial pour un joueur qui rêve de passer professionnel ?

Oui bien évidemment ! En effet, on a déjà l’impression de « vivre » comme des professionnels. On a autant d’entraînements qu’eux, on joue dans la même salle qu’eux, on les côtoie tous les jours… C’est extraordinaire, et ça donne encore plus envie d’aller vers le niveau professionnel.

 

On sait que le rêve de chaque basketteur est de jouer en NBA avec les Warriors, les Bulls ou encore Cleveland, mais toi, quel club te fait rêver ?

C’est sûr que la NBA fait rêver chaque basketteur… Pour moi, le club de mes rêves est Los Angeles Lakers.

L’Elan Sport Chalon/Saône a croisé beaucoup de champions comme Joffrey Lauvergne ou David Michineau, jouer dans ce club est un grand plus pour toi ?

Évidemment, Chalon est un club qui mise énormément sur la formation des jeunes joueurs. Alors bien sûr, venir à Chalon est un énorme plus car je sais qu’ici, j’ai toutes mes chances.

 

On revient quelques années en arrière, est-ce que tu te rappelles de ton premier match ?

Mon tout premier match ? A vrai dire, je ne m’en souviens pas ça remonte à très longtemps mais ça devait être en mini-poussin.

Quel basketteur as-tu admiré étant plus jeune ?

Allen Iverson. C’était le même poste que le mien, et sa façon de jouer était impressionnante pour sa taille.

 

Kentin

Photo : Photo officielle du club Chalon/Saône

Une réflexion sur “A la découverte de Théo Jouvin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s