Thomas Denis : Si tu n’es pas motivé ça ne sert à rien de le faire

Thomas Denis, évoluant au Vendée U, est entrain de terminer sa première saison chez les espoirs. Lauréat de deux courses, un contre-la-montre par équipes et une étape sur les Plages Vendéennes où les coureurs Vendéens ont réussi à faire un dix sur dix. Une étape qui restera dans les mémoires de tout le monde et surtout dans celle de Thomas Denis qui juge ce moment comme le meilleur de sa saison. Alors qu’il est sélectionné pour les championnats d’Europe sur piste, ce jeune coureur s’est donné pour objectif les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Un rêve pour le sprinteur Français qui est motivé pour se préparer durant quatre ans.

 

« C’est une saison où j’ai appris le vrai vélo. »

-L-S-E-P-I : Première saison difficile mais bonne au niveau des résultats, quel est ton bilan de fin de saison ?

T.D : Cette saison a été pleine de découvertes, c’était vraiment l’année pour découvrir donc j’ai découvert de bonnes choses comme des mauvaises mais après c’est une saison où j’ai appris le vrai vélo. Au niveau des résultats il y a eu des bonnes périodes et des moins bonnes mais j’ai appris à faire avec et à jauger. Personnellement, j’ai passé une bonne saison.

Pour l’instant tu es à deux victoires sur route, une bonne saison ?

Ça va, une bonne saison après je n’ai pas vraiment gagné de courses, j’ai remporté un chrono par équipes et une étape des Plages Vendéennes où on m’a laissé gagner, j’aurai bien aimé gagner en solitaire.

 

« Ce sera le meilleur souvenir pendant un moment. »

Tes objectifs sont-ils remplis ?

Sur la piste oui, sur la route je n’en avais pas forcément sauf des petits qui ont été remplis.

On se rappelle tous de votre énorme prestation sur les Plages Vendéennes, ton meilleur moment de cette saison 2017 ?

Ce sera le meilleur souvenir pendant un moment, gagner à dix comme ça, c’était vraiment plaisant. Énorme !

 

« Si tu n’es pas motivé ça ne sert à rien de le faire. »

Tu as confié à d’autres journalistes que tu avais pour objectif de participer aux Jeux Olympiques de Tokyo, un objectif qui est aussi un rêve ?

Forcément ! Pour tout athlète de haut-niveau ce sont les JO qui font rêver, ce n’est qu’une fois tous les quatre ans. C’est aussi une énorme dimension historique donc oui c’est un rêve et un objectif.

Il faudra effectuer énormément de travail mais tu es prêt à le fournir ?

Il faut être prêt. Si tu n’es pas motivé ça ne sert à rien de le faire. Après je suis dans une structure qui me permet de bien faire. On reste posé et on travaille bien.

Pourtant il y a d’autres échéances avant, pourquoi ne pas se fixer sur ça ?

Je me fixe des objectifs à court terme, moyen terme et long terme. Maintenant, moyen terme ce sont les JO. Après je vais bien sûr me fixer des objectifs avant pour y arriver.

 

Kentin

Photo : Slap’on Graphie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s