A la découverte de Baptiste Oger

Il est jeune, talentueux et ambitieux, Baptiste Oger peut se considérer comme l’un des meilleurs joueurs de sa catégorie. Originaire de Rennes, ce jeune breton exerce sa deuxième passion après le rugby à l’Hermine de Nantes. Ce jeune Nantais d’adoption depuis quelques semaines arrive à gérer les études et le sport. Fan de Russell Westbrook, Baptiste Oger ne se voit pas encore fouler le parquet des professionnels, il préfère prendre son temps et ne pas se précipiter.

 

-L-S-E-P-I : Bonjour Baptiste, comment vas-tu ? Pourrais-tu te présenter s’il te plaît ?

B.O : Bonjour, je vais bien ! Je m’appelle Baptiste Oger, je suis né le 15 mai 2000 à Rennes, j’habite à Brech dans le Morbihan en Bretagne et cette année je suis au CREPS à Nantes la semaine et je joue à l’Hermine de Nantes !

Tu pratiques le basketball, c’est ta passion mais pourquoi ? Pourquoi cette discipline ?

Avant le basket-ball je pratiquais le rugby, je voulais faire comme mon père, jusqu’à mes dix ou onze ans, mais ma mère ne voulait plus qu’en j’en fasse car elle trouvait ce sport trop violent, du coup je me suis mis au basket car ma mère en faisait. Du coup on peut dire que j’ai réellement deux passions le rugby et le basket.

 

Comment est arrivé le basketball dans ta vie ?

Le basketball est arrivé par ma mère car elle faisait du basket elle a été à un haut niveau également du coup je voulais essayer ce sport car ma mère le pratiquait.

Est-ce que tu te rappelles de ton premier panier ou alors de ton premier match ? Racontes nous…

Mon premier panier non mais mon premier match je m’en souviens vaguement. C’était à Pluvigner toujours dans le Morbihan, c’était en deuxième année poussin, je pratiquais le basketball que depuis deux ans, il n’y avait pas de supporters à ce moment du moins que les parents.

 

Tu es en équipe de France U16, quelles sensations a-t-on quand on enfile ce maillot ?

Oui, c’était ma première avec l’équipe de France comparée à la plupart des joueurs en match de préparation quand l’équipe n’est pas encore constituée. Quand nous mettons ce maillot on se dit « C’est peut-être la seule fois qu’on le met, on se donne à fond ! » Après à chaque match de l’Euro dans les vestiaires on se sent fiers de le porter. Représenter le basketball français à notre âge c’est une sensation qu’on aura peut-être qu’une seule fois dans sa vie.

Ton rêve est bien sûr de devenir basketteur professionnel, mais dans quel club ?

C’est un rêve qui se réalisera ou non, on ne sait pas, en tout cas si ceci arrive je n’ai pas de préférence. Il faut voir ça quand on est sûr d’être joueur professionnel je pense.

 

Quel joueur t’as fait rêver étant jeune et qui le fait encore ?

Le joueur qui me faisait rêver étant plus jeune, c’était bien sûr Michael Jordan mais après j’aimais énormément Kevin Durant. Je regardais toutes ses vidéos je l’admirais beaucoup maintenant j’aime beaucoup Russell Westbrook et Gianni Antetokounmpo car se sont des joueurs très athlétiques et j’adore regarder ce style de joueurs.

A part basketteur, qu’aimerais-tu faire plus tard ?

Je n’ai pas encore d’idées, mais il va bien falloir trouver un jour.

 

Kentin

Photo : Alan Le Bolloch

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s